22/09/2010

Histoire d'eau

Le non mélange des eaux douces et salées


Dans le Coran, on parle en trois endroits d'une barrière séparant deux mers, l'une d'eau douce, l'autre d'eau salée, qui se rencontrent sans se mélanger (25:53, 35:12 et 55:19-20):

"Il (Dieu) a donné libre cours aux deux ondes, pour qu'elles se rencontrent ;comme il y a entre les deux une zone intermédiaire, elles ne s'en veulent pas. Eh bien, vous deux, lequel des bienfaits de votre Seigneur traiterez-vous de mensonge ?" Sourate 55:19-21

Le mot traduit ici par "zone intermédiaire" (barzakh) signifie "intervalle", "barrière", "fossé", "barre", "obstruction", "isthme".

"Et c'est Lui qui donne libre cours aux deux ondes : celle-ci, douce, rafraîchissante, celle-là, salée, amère. Et assigne entre les deux une zone intermédiaire et barrage barré." Sourate 25:53

"Les deux mers ne sont pas identiques: [l'eau de] celle-ci est potable, douce et agréable à boire, et celle-là est salée, amère. Cependant de chacune vous mangez une chair fraîche, et vous extrayez un ornement que vous portez. Et tu vois le vaisseau fendre l'eau avec bruit, pour que vous cherchiez certains [de produits] de Sa grâce. Peut-être serez vous reconnaissants" Sourate 35:12

Ces versets révéleraient selon certains interprètes musulmans, l'existence du non mélange des eaux fluviales dans la mer à l'embouchure car le mélange des eaux ne s'opère parfois que loin au large.

Non mélange des eaux


Cela est possible, mais ne sommes nous pas là devant une simple observation d'un phénomène naturel bien connu, qui est le non mélange immédiat des eaux de l'Euphrate et du Tigre avec celles de la mer, à leur débouché dans le golfe persique?

En effet, on peut observer à Bassorah (en Iraq), les eaux douces du Tigre se déverser dans l'Océan Indien. Dans la marée haute, on voit une masse d'eau salée de couleur verte côtoyant une masse d'eau douce de couleur rougeâtre sans qu'il y ait entre elles le moindre mélange.

Vous en conviendrez que ce spectacle impressionnant pour un homme d'aujourd'hui, devait l'être d'une plus ample mesure encore pour un homme du septième siècle!

Ceci dit, examinons ce que nous enseigne un conte de mythologie Babylonienne datant de plus de 3000 ans avant le Coran :

"A l'origine il n'y avait que Nammou, la mer primitive, l'océan cosmique. Elle engendra An et Ki, le ciel et la terre (...). Enki, enfin, parce qu'il est le dieu des eaux douces qui, en tant qu'elles s'opposent aux eaux salées de Nammou la mer primordiale, doivent être situées du côté du ciel, comme eaux de pluies". Conte babylonien

A cette lecture, nous constatons que le Coran n'a rien révélé!

De ce fait, si des musulmans aiment encore à alléguer, que ces versets coraniques révéleraient une vérité scientifique, il faudrait alors adopter la même attitude face aux textes mythologiques babyloniens, et en conclure qu'il y aurait là, une révélation divine faite aux Babyloniens, qui rappelons-le, sont polythéistes. Je ne pense pas qu'il faille en venir jusque là, mais simplement être honnête et se résoudre au fait que ces versets coraniques ne ressortent que d'une simple observation d'un phénomène naturelle, qui a été rapporté par d'autres hommes étant de civilisations antérieures de plusieurs millénaires à Mohammed.

Signalons aussi, que d'autres interprètes ont fait plus fort, et prétendent que le Coran révélerait ici l'existence de masses marines différentes l'une de l'autre, tant au niveau de la température, de la salinité, des organes vivant, de la solubilité de l'oxygène, ...

Examinons, ce que dit le Coran: celui-ci nous parle d'un non mélange d'eau douce (potable, rafraîchissante et agréable à boire) et d'une eau salée (amère). Le Coran n'indique en rien, la distinction de températures des eaux, des organes vivant, de la solubilité de l'oxygène. Ceci ne trouve aucune base dans le Coran alors que le Coran se dit être un exposé DETAILLE de TOUTE chose où RIEN n'est omis avec des versets bien clairs.

Le Coran parle juste d'une eau douce potable, et agréable à boire, mais cela n'existe pas des mers d'eau potable! C'est même un danger pour l'homme de croire en telles choses. En effet, boire de l'eau salée, risque de rendre la personne sujette à la folie...

Il n'est décidément pas bon pour le Coran d'y chercher des vérités scientifiques... D'autant plus que comme explicité, si malgré cela on accorde ici une révélation scientifique au Coran, il faut par conséquent agir de même vis-à-vis du mythe babylonien, et ainsi le Coran n'a rien révélé, mais a alors simplement répété ce qui a déjà été dit, ceci il y a plus de 3000 ans! Nous en arrivons toujours à la même conclusion, à savoir : être honnête et conclure que ces versets ne proviennent que de la simple observation d'un phénomène naturel.


En conclusion
Contrairement à ce qu'affirment certains commentateurs musulmans, de la lecture de ces versets, il ressort plutôt une méconnaissance scientifique et une ignorance qui considérées comme vérités scientifiques pourraient même mettre en danger la vie de personnes (voir eau de mer potable). Si néanmoins, certains refusaient de cesser de voir dans ces versets coraniques une révélation scientifique, il faudra en faire de même pour le conte babylonien... et, ainsi, le seul miracle coranique se réduirait à répéter ce que d'autres ont déjà dit...

Commentaires

LES DEUX MERS
Les deux mers. Ce sujet puisé dans le Coran a pris une importance considérable auprès de la vox populi. Sans motif apparent à première vue, car n'importe quel autre domaine aurait pu prétendre à la même vogue. Cependant, durant la période considérée, il y eut l'apport d’émissions télévisées consacrées à la mer, que la rumeur et la crédulité ont vite fait d’orienter vers des mystères imaginaires. Mais, contrairement aux différentes versions en circulation personne n'a jamais découvert de vastes étendues d'eau douce au beau milieu des océans, incitant qui que ce soit à se convertir à l’Islam. Et, il est fort improbable que quelque chose de similaire puisse exister. Car les lois de la nature, qui sont, à ne pas douter, des lois divines, s'opposent à ce qu'un tel phénomène vienne déranger l’ordonnancement de la Création. Dans les cas extrêmes, l'eau douce pourrait provenir de sources sous-marines et, à moins d'un débit gigantesque qui entraverait le pouvoir d'absorption de la mer, tout apport d'eau douce serait rapidement dilué dans la masse salée.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il convient de donner une explication au mot « bahr » qui se trouve mentionné dans le Coran et qui désigne habituellement la mer. C'est ainsi que la mer Méditerranée, la mer Caspienne sont identifiées par le mot « bahr » suivi du nom de la mer considérée. Par extension, ce même mot sert à indiquer un océan, bien que celui-ci soit plus correctement représenté par le mot « mouhit ». Les grands fleuves sont aussi désignés par le mot « bahr », accolé au nom du fleuve, à l'exemple du bahr El Nil, pour le Nil, bahr El Fourath pour l'Euphrate etc. Le pluriel de ce mot est « bou­hour » ou « bihar ». Par référence à deux mers voisines, c’est le terme de « bahreïn », du même nom de l'archipel de Bahreïn dont l'île principale de forme oblongue, est bordée des deux côtés par la mer qui est utilisé. La même terminologie sert à décrire un ensemble constitué d'un côté par la mer et de l'autre par les eaux des grands fleuves.

Le Coran évoque à plusieurs reprises les deux mers, dont l'une est douce et agréable au goût, et l'autre salée et amère. La connaissance des véritables mécanismes qui régissent ce phénomène, justifie la rédaction de cet article. Nombre de commentateurs anciens, suivis des exégètes contemporains ont vu, en effet, dans ces passages la description des eaux du Tigre et de l'Euphrate qui se jettent dans la mer. Leurs masses respectives les font ressembler à deux mers aux saveurs dissemblables. C'est du moins un point de vue largement partagé. Cependant, le problème est plus complexe qu'il n'y paraît de prime abord.

Le Livre Sacré précise à deux reprises (Coran 25.53 et 55.19), que « Dieu a fait confluer les deux mers ». L'infinitif « confluer » est la traduction du mot « maradja » employé dans les deux versets, cela semble entendu. En réalité, quelle diversité et quelles contradictions dans les travaux des orientalistes ! Si certaines sources s'accordent pour donner au terme « maradja », la signification de « faire confluer », à l’image du dictionnaire El Farâïd, Arabe/Français (J.B. Belot – Liban), Kasimirski par contre use du même mot pour traduire deux situations absolument contraires (rapprocher et séparer). M. Savary de son côté utilisé consécutivement les termes « rapprocher » et « balancer ». Que veut-on dire par « balancer les eaux des deux mers ? »

D’autres explications semblent plus cohérentes : Masson, Blachère, Mazigh et Chouemi prêtent à ce mot la notion de « faire confluer » dans le sens de « se rencontrer, se jeter dans… » C'est l'idée qui se dégage chez Bucaille, selon lequel « Dieu est Celui qui a laissé libre cours aux deux mers », à condition que cette expression suppose un écoulement normal d'un fleuve vers la mer. Globalement, le terme « maradja » signifie « rencontrer, ou se jeter dans… »

La Tradition Islamique décrit l'évocation de deux mers appelées à se rencontrer ou se jeter l'une dans l'autre. Il sera donc retenu pour la suite de cet exposé, la notion de « faire confluer » pour expliquer la racine « maradja. » Elle correspond le mieux à l'esprit du Coran. Deux passages principaux, traitent de ce problème.
1. « C'est Dieu qui a fait confluer les deux mers. L'une est douce et agréable au goût, l'autre est salée et amère. Il a établi entre elles, une barrière et une limite infranchissable. » (Coran 25.53).

2. « Il a fait confluer les deux mers pour se rencontrer. Il a établi une barrière entre elles, qu'elles ne peuvent franchir. » (Coran 55.19 à 21).

Les commentaires de Blachère traduisent bien le sens de ces versets :

« Les deux mers. Chez Tabari, cette expression est prise dans un sens très étendu. Le Créateur a fait en sorte que la masse des eaux fluviales ne soit pas altérée, par la salinité de l'eau de mer. Toutefois, pour la génération même de Mahomet, il est possible que ce passage ait fait penser au phénomène du non-mélange immédiat des eaux de l'Euphrate et du Tigre avec celles de la mer, à leur débouché dans le Golfe. En tout cas, c'est l'interprétation retenue dans les commentaires postérieurs à Tabari. »

Tabari a vécu de 838 à 923 de l'ère chrétienne, soit trois siècles après le Prophète Mohammed.

Ainsi, le non-mélange des eaux douces fluviales et des eaux salées marines, était déjà admis du temps du Prophète. Les populations de la région plus spécialement les marins et les pêcheurs ne pouvaient l’ignorer. Même si le fait de le remonter jusqu'au Prophète demande à être vérifié. Aussi, personne ne saurait attribuer la paternité d’une telle "découverte" à un bateau de recherche océanographique, la Calypso, en l’occurrence, alors que Tabari y faisait allusion en son temps.


Il n’est pas possible de comprendre pleinement la portée de ce sujet relatif aux deux mers, sans remonter aux origines, aux mécanismes qui contribuèrent à la formation du globe. Car c’est de là que découlent la formation des mers en question. Plusieurs versions contradictoires ont été proposées par les spécialistes pour tenter d'expliquer la genèse de la terre. Selon les uns, la planète serait née à partir de matière solaire, chaude à l'origine de plusieurs milliers de degrés, alors que pour d'autres, son édification résulte de l'accrétion de particules froides contenues dans un nuage cosmique. Une des dernières théories qui semble particulièrement cohérente et bien argumentée soutient que l'ensemble du système solaire, comprenant le soleil, les planètes et leurs satellites ainsi que les autres petits corps (roches et astéroïdes) a été constitué, il y a environ 4,55 milliards d'années (Les premiers jours de la Terre. Claude Allègre)


La terre, aurait été formée à partir d'un nuage interstellaire composé de poussière et de gaz. Les particules en s'agglomérant, auraient donné naissance d'abord à des roches de petite taille puis à de gros rochers et finalement, au globe terrestre. Dès sa formation, la planète fut soumise à des bombardements incessants d'astéroïdes dont le diamètre variait de quelques mètres à plusieurs kilomètres. La surface devint rapidement un terrain chaotique et poussiéreux, marqué par les débris des roches, les brèches et les éboulis, à l'image du relief lunaire. Ce scénario dont l'intensité allait en décroissant aurait duré 500 millions d'années. Le bombardement continu et intense n'avait pas encore fini par modeler la surface, qu'un autre processus était déjà en cours ; il s'agit de la différenciation interne des couches de la planète. Le noyau en fer/ nickel commence à se spécialiser aux dépens du manteau.


L'histoire primitive de la planète est caractérisée par un abondant volcanisme et par l'absence de continents. Dès leur formation, les reliefs étaient détruits et engloutis dans le manteau. Il n'existait ni chaîne de montagne, ni dépression, ni permanence à la surface du globe. Durant les cent premiers millions d'années, un volcanisme intense va former, par dégazage l'atmosphère terrestre. Les émissions volcaniques sont un mélange d'eau, d'azote, de gaz carbonique, de soufre et d'autres éléments et gaz provenant de l'intérieur du globe, Le dégazage du manteau va aussi amener l'eau à la surface de la terre. Cette eau apportée par le bombardement intensif des météorites, est acide et se combine aux roches basiques pour créer un proto-océan. Le processus de la constitution de l'océan mondial aurait duré 10 millions d'années.


C’est grâce à l’action du soleil que le cycle atmosphérique s’est enclenché. Seulement en l'absence de continents, la rotation tournait à vide. L'eau s'évaporait de l'océan pour y retomber sous forme de pluie, dans une suite sans fin et sans intérêt. Lorsque les premiers reliefs émergèrent et commencèrent à se refroidir, une partie des précipitations se déversa sur les nouvelles terres, entraînant avec elle, les débris par érosion, Une fois les roches lavées, l'eau devenue de plus en plus potable et douce s'accumula dans les dépressions, les vallées au fond des montagnes, donnant naissance aux lacs, fleuves, rivières en surface et aux nappes souterraines.


L'eau douce a été ainsi séparée de l'eau salée avec laquelle elle était confondue. A l'origine il n'existait que l'océan mondial, désormais une autre entité venait d’apparaître : l'eau douce, couvrant parfois des étendues immenses. Cette eau est séparée de l'eau de mer par plusieurs formes d'obstacles dont quelques-uns sont insurmontables. En premier lieu, les reliefs ; Les eaux douces de surface sont presque toujours situées dans des zones élevées à une altitude supérieure à celle de l'océan mondial. Mais, la différence fondamentale provient du fait que les eaux douces sont systématiquement issues de la pluie et par conséquent de l’évaporation qui se condense, et qui est récupérée par les terres émergées. En l'absence de continents, il ne saurait y avoir de différenciation de l'eau de mer ; toute l’eau mondiale serait salée. Les reliefs forment en conséquence une barrière infranchissable entre les eaux douces et les eaux salées. Cependant, en dépit de ce qui les oppose, les deux mers convergent aux estuaires et aux embouchures.


Les grands thèmes concernant la formation de la terre par accrétion de particules, la constitution de l'océan mondial par dégazage, l'émergence et la consolidation des reliefs, la séparation de l'eau douce et de l’eau salée, ne donnent pas lieu à des divergences entre les multiples protagonistes et bénéficient d'un crédit suffisant pour les valider.
Le Coran admet lui aussi que la création des corps célestes s'est déroulée par accrétion de particules (41.11) et la terre ne déroge pas aux lois de la nature et ne constitue pas une exception dans le cosmos. Après son accrétion, son aménagement est résumé par le verset suivant :

« N'est-ce pas Lui (Dieu) qui a fait de la terre un lieu ferme (stable), Il a fait jaillir ses cours d'eau, planté solidement son relief et dressé entre les deux mers, une barrière infranchissable ? Est-ce une autre divinité à côté de Dieu ? Mais la plupart des hommes ne savent pas. » (Coran 27.61).
Ce verset est édifiant en raison des précisions qui sont données dans le déroulement des phénomènes de la création. « Dieu a fait de la terre un lieu ferme (stable) ». De fait, à l’origine, la surface était chaotique et poussiéreuse soumise à un bombardement météoritique permanent. Les continents qui tendaient à se former étaient détruits et ré-engloutis dans le manteau où régnait une chaleur infernale. Ce n'est que plusieurs centaines de millions d'années plus tard, que la planète connut une relative accalmie au cours de laquelle fut édifiée l'écorce terrestre, Le sol acquit des caractéristiques nouvelles, inconnues auparavant. La terre devint ferme, stable, et par la suite, propre à supporter la vie.
Pour ce qui est de la barrière entre les deux mers, décrite par le mot « hadjizan », Sadok Mazigh, substitue au sujet, l'action qui en découle. Du coup, l'expression « Il a dressé entre les deux mers, une barrière... », devient : « ...Il a planté un relief et séparé les eaux douces des eaux salées. » Cette façon de voir, reflète bien l'esprit du Coran, car si les eaux douces et salées avaient toujours été séparées, il n’aurait pas été nécessaire d’ériger une barrière qui devait déjà exister. Par contre, si à l'origine, les eaux étaient confondues et qu'un mécanisme avait été mis en place pour procéder à la séparation, alors il devient logique de prévoir un obstacle pour éviter que les eaux ne se mélangent à nouveau. Or, aux premiers temps, seul existait l'océan mondial.

Ce n'est qu'après l'émergence des reliefs que ceux-ci ont commencé à recueillir et à stocker l'eau douce issue des précipitations, puisque les mers ne participent pas à cette différenciation. Le terme « relief » est d'ailleurs presque systématiquement lié à l'eau douce, dans le Coran, par exemple :

« Nous érigeâmes des montagnes élevées et vous donnâmes à boire une eau douce. » (Coran 77.27).

Ou encore :

« C'est Lui (Allah) qui a étendu la terre et y fit couler les cours d'eau. » (Coran 13.3).

La chronologie de la création est donc exacte. Après la formation de la terre et la consolidation de l'écorce terrestre, l'océan mondial a vu le jour, mais les eaux douces n'ont pu être séparées des eaux salées, grâce à la circulation atmosphérique, qu'après l'émergence des reliefs. Plus tard, les réserves d'eau douce accumulées ont fini par atteindre des masses imposantes et de grandes étendues à l'apparence de véritables mers. Comme le précise le Livre Sacré :

« Les deux mers ne sont pas identiques. L'eau de celle-ci est douce, potable et agréable à boire, l'autre est salée et amère. L'une et l'autre vous procurent des chairs fraîches, que vous mangez. Vous en extrayez aussi des joyaux dont vous vous parez. Tu vois le vaisseau fendre bruyamment les vagues, pour vous permettre de rechercher les bienfaits de Dieu. Peut-être en seriez-vous reconnaissants ? » (Coran 35.12)

La description correspond à celles des grands lacs, qui sont parfois assimilés à des mers intérieures. Les grands lacs d'Afrique (Tchad-Tanganyika-Malawi), d'Asie (Baïkal-Balkach-Ladoga), d'Amérique du Nord (Supérieur-Huron-Michigan-Erié-Ontario-Esclaves…), ont chacun plusieurs dizaines de milliers de kilomètres carrés de superficie (ou avaient, avant la sécheresse actuelle). Ils sont formés d'eau douce et possèdent sur leurs côtes, des villes et des ports. Ils sont sillonnés par des bateaux de marchandises, transportent des voyageurs et sont agitées par des vagues à l'image des mers. Ils produisent de grosses quantités de poissons d'espèces variées et peuvent recéler des joyaux (perles de mulettes d'eau douce, diamants, etc.), Les lacs Victoria et Supérieur sont ainsi plus vastes que la mer d'Aral. Le lac Baïkal s'étend sur 630 kilomètres de long, et sa profondeur pouvant atteindre 1740 mètres. Il renferme une île, Olkon plus de deux fois plus vaste que l’île de Malte (730 kilomètres carrés).
Ainsi, sont les mers d'eau douce décrites dans ce verset. Elles son habituellement séparées des océans par la distance, le relief et le cycle atmosphérique qui a donné naissance à l'eau potable. Cependant, à travers d'autres citations le Coran fait confluer les deux mers. Est-ce à dire qu'il y a contradiction entre les deux descriptions ? Non, car elles sont complémentaires. Si en amont, les eaux douces sont séparées des mers, en aval au contraire, elles confluent vers leur origine première. Ce sont les grands fleuves et à leurs débouchés, les estuaires. Leurs eaux s'étalent suffisamment pour constituer une entité bien distincte, et parfois considérable. Les eaux du Tigre et de l'Euphrate forment de la sorte une avancée de 100 à 150 kilomètres dans la mer pour se mélanger et celles de l'Amazone s'étendent sur un diamètre de 300 kilomètres en plein Océan Atlantique, avant de se confondre et perdre leur identité. Ce sont des surfaces de plusieurs milliers de kilomètres carrés qui empiètent sur les mers et les océans.

Globalement, le problème des deux mers est er quelque sorte une genèse de l'hydrosphère de la planète. A partir de l'océan mondial primitif, l'eau douce a été séparée de l'eau salée, pour constituer d'énormes réserves dans les dépressions continentales. Par un des nombreux cycles qui réglementent le fonctionnement de la nature, une partie de ces eaux est condamnée à rejoindre les océans, pour perpétuer un mouvement sans fin, garant de la vitalité du globe terrestre. Voilà pourquoi, il n'y a pas lieu d'être restrictif et timoré dans l'interprétation des données coraniques, en réduisant, incongrûment, ces phénomènes à leur phase terminale, qui les fait se jeter dans la mer. Si les eaux douces et salées convergent, c'est qu'elles ont été déjà séparées une première fois, au cours de la prime jeunesse du globe.

Dans un processus extraordinaire qui a donné naissance à la vie. Et qui est autrement plus complexe et plus révélateur du contenu du Coran qu'une hypothétique découverte d'une mer douce au milieu des océans.


ENCORE QUELQUES LIENS pour ceux qui s'interessent à l'eau :
http://se-chercher.over-blog.com/article-le-debit-des-cours-d-eau-51233279.html
http://se-chercher.over-blog.com/article-la-formation-des-nappes-souterraines-et-des-sources-d-eau-51233042.html
http://se-chercher.over-blog.com/article-les-eaux-de-la-planete-51232839.html

Écrit par : aladin | 2010-09-22 à 22.42:07

Aladin,
L'espace commentaire n'est pas un espace publicitaire. A l'avenir, j'effacerai ce genre de réponse indigeste. Vous n'avez fait que recopier TOUT UN CHAPITRE d'un livre ! Et en plus cela ne répond pas à mon article.
Mon article expose le fait que des musulmans prétendent que les eaux salées et douces ne se mélangent pas et considèrent que c'est un miracle et vous, vous me dites qu'elles ne se mélangent pas à cause du relief, qu'elles sont physiquement séparées !?
Ceci est faux, il suffit de relire le verset que vous donnez :
"Il a fait jaillir ses cours d'eau, planté solidement son RELIEF et dressé entre les deux mers, une BARRIERE infranchissable ? "
Vous admettez implicitement qu'il n'y a aucun miracle dans ce verset car ce ne serait qu'une constatation de voir que les eaux salées sont séparées des eaux douces par le relief. Mais si je lis le verset, je constate que Dieu aurait créé les eaux et puis aurait placé le relief entre elles ? Ceci est scientifiquement inexact !

L'espace commentaire est un espace de dialogue, pas un espace publicitaire pour des gens qui ne comprennent pas ce qu'on leur enseigne.

Veuillez relire mon article, cher Aladin, et dites-moi avec vos propres termes
- où voyez-vous une erreur ?
- considérez-vous que ce verset est un miracle ou un simple constatation ? Si vous considérez que c'est un miracle, quel est ce miracle ?
- que pensez-vous du fait que les babyloniens ont dit la même chose 3000 ans avant le coran ?

Merci de respecter le débat. Je suis certain que vous avez le potentiel pour répondre à ces questions. Recherchez au fond de vous et répondez sincèrement.

Que Dieu vous guide

Écrit par : Islamator | 2010-09-23 à 13.49:55

Avant tout, restituons aux versets, des traductions plus près du sens contenu dans le texte original :

« Il a donné libre cours aux deux mers [pour] se rencontrer. Entre elles est un isthme, en sorte qu’elles ne se mélangent pas. Lequel des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? » ( Coran.Sourate 55:19-21)

« C’est [Dieu] qui a fait confluer les deux mers. L’une est agréable et très douce, l’autre est salée et amère. Il a placé entre elles un intervalle et une barrière infranchissable. » (Coran. Sourate 25:53)

« Les deux mers ne sont pas identiques : l’une est [d’une eau] agréable, douce, potable ; [celle de] l’autre est saumâtre, amère. [Néanmoins], de chacune vous [retirez pour] votre consommation une chair fraîche et des perles dont vous vous parez. On y voir le vaisseau fendre [l’eau] avec bruit, à la recherche d’une faveur divine, pour que vous soyez reconnaissants. ( Coran.Sourate 35:12)


Ensuite, ce que vous appelez miracle, serait plutôt une vérité scientifique, qui a parfaitement été démontrée dans l’article de mon compatriote et ami, M.Y.Kassab, extrait de son livre « Gloire à Dieu, ou les mille vérités scientifiques du Coran », que vous pouvez, d’ailleurs, lire en entier sur mon blog. http://0z.fr/KLY8C

Mais, il me semble que c’est plutôt vous, qui n’avez pas tout à fait, été en mesure de faire la synthèse de l’article en question pour en retirer la conclusion qu’il fallait.
Aussi, je me permets de vous en exposer l’essentiel :

Le fait de faire remonter la connaissance de la séparation des eaux salés et des eaux douce avant l’Islam est tout à fait admis, car c’est un fait visuel observable par tout un chacun, lorsqu’il s’agit, en l’espèce, de faire le constat que l’eau douce est contenue dans des lacs (appelés bahr en arabe, de même qu’est appelé Bahr, la mer méditerranée), alors que l’eau salée est contenue dans les mers et les océans, alors que l’eau saumâtre se retrouve aux embouchures de tout fleuve ou rivière qui se jette dans la mer.

Néanmoins, pour comprendre l’allusion des versets qui traitent de la séparation des deux mers, l’une salée et l’autre douce, il faut comprendre les mécanismes de la formation du globe terrestre :

Un scenario de 5OO millions d’années, ou la terre, d’abord nuage interstellaire, puis agglomérations de particules, ensuite petites roches, puis gros rochers et finalement globe terrestre. La terre bombardée par des astéroïdes devint un terrain chaotique et poussiéreux, semblable à la lune. . Pendant que ce bombardement continuait, un autre processus était déjà en cours.il s'agissait de la différenciation interne des couches de la planète. Le noyau en fer/ nickel commence à se spécialiser aux dépens du manteau. http://0z.fr/MJgop

A ce stade de l’histoire primitive de la terre, marquée par un intense volcanisme, il n’y avait pas de continents. Les reliefs étaient absorbés, au fur et à mesure de leur formation, par le manteau (écorce terrestre)

Ce volcanisme va former, par dégazage l'atmosphère terrestre. Le dégazage du manteau va aussi amener l'eau à la surface de la terre. Rappelons que Les émissions volcaniques sont un mélange d'eau, d'azote, de gaz carbonique, de soufre et d'autres éléments et gaz provenant de l'intérieur du globe Cette eau apportée par le bombardement intensif des météorites, est acide et se combine aux roches basiques pour créer un proto-océan Le processus de la constitution de l'océan mondial aurait duré 10 millions d'années.

Sous l’’action du soleil le cycle atmosphérique est enclenché. L'eau s'évaporait de l'océan pour y retomber sous forme de pluie, dans une suite sans fin et sans intérêt, en raison de l’absence des continents.

Lorsque les premiers reliefs apparurent, une partie des précipitations se déversa sur les nouvelles terres, entraînant avec elle, les débris par érosion, Une fois les roches lavées, l'eau devenue de plus en plus potable et douce s'accumula dans les dépressions, les vallées au fond des montagnes, donnant naissance aux lacs, fleuves, rivières en surface et aux nappes souterraines. http://0z.fr/e_LE1

L'eau douce a été ainsi séparée de l'eau salée avec laquelle elle était confondue.
Ainsi après l’océan mondial est apparue l’eau douce, contenue dans les endroits cités plus ci-haut.

Cette eau est séparée de l'eau de mer par plusieurs formes d'obstacles dont quelques-uns sont insurmontables.

1°. Les reliefs : Sans continents, toute l’eau mondiale serait salée. Les eaux douces sont systématiquement issues de la pluie et par conséquent de l’évaporation qui se condense, et qui est récupérée par les terres émergées. Les reliefs forment en conséquence une barrière infranchissable entre les eaux douces et les eaux salées.

2°. Cependant, en dépit de ce qui les oppose, les deux mers convergent aux estuaires et aux embouchures.

Le sujet n’est pas clos, mais par manque de temps, je suis obligé de vous quitter, en continuera plus tard INCHAA ALLAH.

Rabi yahdik

Écrit par : aladin | 2010-09-24 à 16.56:11

Bonjour Aladin,
N'inversons pas les rôles, s'il vous plait. J'ai écrit un article, si vous voulez le contestez, faites-le, mais je constate qu'en guise de réponse, vous m'envoyez un article. Je ne suis pas là pour discuter de votre article vu qu'il n'apporte rien au mien.
Je vous ai posé trois simples questions pour y voir plus clair sur votre opinion, pourriez-vous me donner 3 simples réponses s'il vous plait ?

Vous semblez conclure que c'est le relief qui sépare les eaux douces des eaux salées, mais ceci est une simple constatation... où est le miracle ?

Merci d'avance

Écrit par : Islamator | 2010-09-25 à 15.15:49

vous avez écrit un article et vous vous y cramponnez, alors que vous n'arrivez pas a comprendre ceux écrits par d'autres. Vous me posez des questions auquelles j'ai répondu, mais vous n'arrivez pas, encore ici, a situer mes réponses.

Alors que vous dire, ? Je vous laisse en compagnie de votre article,

Écrit par : aladin | 2010-09-25 à 17.39:44

Aladin,
Cet article concerne une croyance de certains musulmans qui sont persuadés que le coran affirme que les eaux douces et les eaux salées sont incapables de se mélanger. Cet article réfute une telle allégation.
Vous venez expliquer que cette séparation est physique, que c'est le relief qui sépare les eaux. Cela n'a pas grand chose à voir avec l'article et ce n'est qu'une simple constatation que n'importe qui aurait pu faire. Je ne sais donc pas ce que vous êtes venu essayer de prouver...

Bien à vous

Écrit par : Islamator | 2010-09-26 à 13.46:28

Bonjour Islamator,

Il faut ce rendre à l'évidence, Aladin, par l'étoffement superfétatoire de ses réponses vaguement liées à ton article, n'est manifestement pas en mesure de répondre à tes trois simples questions.

Il s'agit d'un comportement dont tu dois être coutumier à l'heure actuelle. Il constate malgré lui que Mohamed a certainement dû reporter un fait visuel, connu bien avant lui des babyloniens. Soit il l'admet et émet des doutes sur la personne de son prophète, soit il nie le tout intégralement et adopte un comportement particulier : faire de la publicité et noyer le poisson par la même occasion; sans oublier qu'il t'a dit qu'il a déjà répondu à tes questions et que c'est à toi de mieux voir (classique).

En résumé, c'est la mauvaise foi qui parle, et tu ne peux attendre grand chose de sa part.

Amitiés

Écrit par : Déiste agnostique | 2010-09-27 à 11.20:24

Islamator, Déiste agnostique,

Pourquoi etes vous TOUJOURS aussi négatif quand aux réponses donnée par des musulmans ?

Votre but est-il vraiment de comprendre ???.........

Islamator,

Votre technique est bien connu, vous n'arretez pas d'argumenté de la meme manière....


1). Le non mélange des eaux douces et salées: daté de:

Écrit par : Islamator | 2010-09-23 à 13.49:55

Vous disiez: - que pensez-vous du fait que les babyloniens ont dit la même chose 3000 ans avant le coran ?

2). Dhul-i-Qarnayn et le mur indestructible qui disparait: daté de:

Écrit par : Islamator | 2012-10-10 à 06.40:00

Vous disiez: Comment expliquez-vous que le pseudo-Callisthène raconte exactement la même histoire et l'attribue à Alexandre le Grand ??........

3). L'embryologie dans le Coran

Vous disiez: Ceci vous étonnera peut être, mais savez-vous que cette description du Coran sur le développement de l'embryologie est étonnamment identique à celle établie par Claude Galien né en 131 après Jésus-Christ, réputé pour être le plus grand médecin après Hippocrate :

4). L'expansion de l'Univers dans le Coran: Écrit par : Islamator | 2011-08-20 à 23.58:37


Vous disiez: Ce verset démontre donc que le coran n'a rien inventé, la Bible l'avait déjà dit avant le coran.
:-)

5). Marie, mère de Jésus et...soeur de Moïse, l'erreur monumentale du coran !

Écrit par : Islamator | 2012-09-07 à 23.40:03


Vous disiez: N'importe quelle personne connaissant l'Egypte sait que les egyptiens momifiaient les morts, il ne faut pas être prophète pour affirmer qu'ils préservent le corps de leur mort !


Bref, toujours les memes argument stupide !!!.........

Es-ce qu'un musulman ce rabaisserait à dire que la trinité était un concept extremement répandu à Babylone et bien avant encore avec les Sumériens ???!!! Connaissez-vous les tablettes sumérienne ?

J'invite tout chrétiens à aller voir cette TERRIBLE trouvaille, c'est hallucinant...Pauvre de vous !

Écrit par : vérité | 2012-12-05 à 23.51:01

Vous ne répondez à aucun des arguments que vous recopiez.

De plus, vous confondez la trinité et le trithéisme !

Écrit par : Islamator | 2012-12-06 à 08.27:23

Islamator,

Vous mentez !!!......... Je vous ai donné TOUT mes arguments que vous avez rejeter !!!.........

Vous dites: De plus, vous confondez la trinité et le trithéisme !

C'est vous qui confondez TOUT, ou plus précisément vous faites semblant de confondre, car vous utilisé des termes, ou la compréhension échappe à la majorité de la population.... Classique !!!...

Trinité ou trithéisme.....peut importe !!!...


Il y a longtemps que les religions catholiques et protestantes considèrent la doctrine de la trinité comme le dogme central de la chrétienté.

Provient-elle de la Bible ?

L’“Encyclopédie britannique” explique que “ni le mot ‘Trinité’ ni la doctrine explicite n’apparaissent dans la Bible”.

(Éd. de 1971, tome XXII, p. 241.)

En ce qui concerne le dogme d’un Dieu en trois Personnes, l’“Encyclopédie catholique” (angl.) fait cet aveu: “Ce n’est pas (...) directement et immédiatement la parole de Dieu.”

(Éd. de 1976, tome XIV, p. 304).

Où pareil concept a-t-il pris naissance ?

Les triades de Dieu étaient courantes dans la mythologie de l’Égypte et de la Babylone antiques ainsi que dans l’hindouisme et le bouddhisme, comme le montre l’antique triade égyptienne présentée ci-contre et composée d’Isis, d’Osiris et de Horus.

À en croire “The New Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge”, ce sont les philosophes païens grecs qui ont influencé l’enseignement de la chrétienté.

“Les doctrines du Logos et de la Trinité, lit-on, ont reçu leur forme à partir des Pères grecs qui, s’ils n’avaient pas été formés dans les écoles de philosophie platoniciennes, en ont tout au moins subi fortement l’influence directe ou indirecte.”

(Tome IX, p. 91).

L’empereur romain Constantin joua également un rôle éminent dans cette affaire.

Comme il voyait dans les divisions religieuses une menace à l’unité de son empire, il convoqua un concile d’évêques à Nicée en 325. Après deux mois de débats, l’empereur non baptisé opta pour les partisans de la Trinité.

Voici ce qu’on lit dans l’“Encyclopédie britannique” (tome VI, p. 386): “Intimidés par l’empereur, les évêques, à l’exception de deux, signèrent le credo [de Nicée], ce que beaucoup firent contre leur gré.” Les dissidents furent bannis.



Les disciples d’Athanase étaient partisans de la trinité, comme vous mon cher Islamator...........

Voici en 4min.30. http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=AAYf7P6VJtI

Écrit par : vérité | 2012-12-06 à 11.05:06

Grandiose ! Maintenant, on apprend que la trinité est une invention humaine qui découle de l'Egypte antique... Et c'est un admirateur de la kaaba et autres "villes sacrées" qui le dit !

La principe de la trinité est cité dans l'évangile par Jésus "Allez parmi les nations et baptiser les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit". Jésus était-il un menteur ?

Le trithéisme n'a rien a voir avec la trinité. Trithéisme = trois dieux distincts. Trinité = un seul dieu qui se manisfeste sous trois apparences. Le concile hésitait entre "Jésus homme" et "Jésus Dieu". Finalement, c'est "Jésus vrai homme et vrai Dieu", formule bancale.

Écrit par : Correctif | 2012-12-06 à 12.16:40

Et les 5 points que vous avez relevés, vous dites juste "argument stupide". Quelles sont vos réponses ?

Correctif à bien répondu, le concept de trinité et de trithéisme est complètement différent, que vous le vouliez ou non !

Vous ne répondez à rien !

Écrit par : Islamator | 2012-12-06 à 13.17:36

Correcteur,

Vous dites: La principe de la trinité est cité dans l'évangile par Jésus "Allez parmi les nations et baptiser les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit". ( Jésus était-il un menteur ?)..........


Jésus n'a JAMAIS menti, cela ne veut pas dire que ce qui est dans la Bible est exacte !!!..........

Si vous connaissiez un peu l'histoire de la Bible (oui, je sais, je sens d'ici vos grincements de dents !!!), vous auriez remarquer que l'Evangile le plus ANCIEN est celui de Marc.....

Et tout ce qui a été decouvert de cet l'Evangile de Marc, est un fragment de la taille d'une carte de banque !!!...

Et qui plus est, la célèbre phrase "Allez parmi les nations et baptiser les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit". n'a été rajouté qu'au 10ème siècle, par des moines qui ont eu la main légère par le péché de "passion", .....

.....donc, Jésus n'a pu mentir, car JESUS N'A JAMAIS DIT CETTE PHRASE !!! Pas plus que l'histoire de la femme adultère !!!

Et ce n'est ni des musulmans qui le disent ni des antis-chrétiens, ce sont les historiens de la Bible, des scientifiques, et des chercheurs, TOUS sans exeption à l' unamimité....

Si vous retirez cela, il ne reste pas grand chose !!!.........

Donc PAS de trinité, et il ne faut pas etre très malin pour comprendre que c'est une bétise de croire cette théorie de la trinité....

Posez-vous la question: pourquoi y a-t-il tellement de chose insignifiante dans la Bible alors que l'essentiel est absent ???... Crucifiction, Résurection, Trinité,.... n'est-ce pas l'éssentiel ???....

Si vous écriviez un livre qui parle de votre vie, et que je le lis et vous résume celui-ci en vous exposant son contenu en vous disant qu'il parle de votre vie à la préhistoire, vous me diriez "vous n'avez RIEN compris de mon livre, d'ou sortez-vous la préhistoire ??? !!!...

Écrit par : vérité | 2012-12-07 à 10.59:43

En résumé,
- le coran est 100% vrai
- la bible est fausse, sauf pour les passages repris et/ou transformé dans le coran
- le vrai message de Jésus est celui de Mahomet.

Dialogue de sourd. Si vous pensez convaincre un chrétien sincère avec ça ! Au moins, vous montrez le véritable "bon comportement" de votre superstition. On peut dire n'importe quoi, même le plus abérant si cela permet de coller le tampon "islam" sur le front d'un nouveau venu. Une vraie secte !

Seuls les ignorants et ceux qui n'ont pas vraiment la foi (le genre qui lit 2 pages du coran et se convertit immédiatement, mdr !) vous suivront. Ils étaient déjà égarés, aller à la mosquée ne les égarera pas plus : leur avenir spirituel est déjà nul.

Sur ce, bye.

Écrit par : Correctif | 2012-12-07 à 12.06:49

Mais quel menteur !
Madame "vérité", vous portez de plus en plus mal votre nom ! Vous répandez des mensonges de manière éhontée. Le verset de Matthieu 28:19 est bien authentique, il n'a pas été rajouté au 10e siècle ! Sinon expliquez-moi comment se fait-il qu'il est lisible dans le codex sinaiticus ? Ce codex date du 4e siècle et a été numérisé et est consultable sur internet.
Allez vérifier et vous verrez que vous ne réfléchissez même plus !

http://codexsinaiticus.org/en/manuscript.aspx?book=33&chapter=28&lid=en&side=r&verse=19&zoomSlider=0

Écrit par : Islamator | 2012-12-07 à 12.40:00

Je crois que "vérité" est en difficulté. Il n'arrive pas à vous piéger, ni à s'imposer. En bon musulman de mentalité "jeune", son orgueil lui interdit de penser qu'ils se tromper, ou pire encore à ses yeux, qu'il a perdu la partie.

Il va donc mentir, sans complexe, et s'auto-proclamer vainqueur d'un match qui n'existe que dans sa tête. Quand à moi, je lis toujours et je m'amuse de ses délires. A chaque fois, je pense qu'il est tomber si bas qu'il ne peut pas faire pire : mais si, il le peut ! C'est distrayant entre deux travaux !

Écrit par : PIerre | 2012-12-07 à 12.53:40

Islamator,

....Pauvre Islamator, en m'envoyant ce Codex, vous prouvé 2 choses:

1). C'est que vous ne savez PAS ce que vous m'envoyer, puisque vous venez de donné la preuve de ce que je dis.....( les évangiles ne sont pas fiable)...........

2). Je pensais que vous aviez un peu plus d'estime à mon égart en ce qui concerne mes connaissances ....

---Bref, D'abord, vous m'envoyez un Codex du 4 ème siècle écrit en GREC qui est certainement, pour vous, "authentique"....

Alors, pour l'histoire de la femme adultère, dans Jean: 8:1-11.

Je vous prierais, sur ce dit Codex, tapez "evangile de Jean 8:1-11", de me montrez ou voyez-vous cette histoire de femme adultère ???....

............ c'est le plus ANCIEN des Evangiles écrit en GREC, et vous remarquerez que les versets 1 à 8 sont manquants !!!

.............Alors question: D'ou nous vient cette histoire INVENTE et RAJOUTE ???......

Bon, ça c'était pour l'Histoire de la femme adultère.....Maintenant revenons à L'Evangile de Marc !

L'Evangile de Marc comporte, ( celui que tout chrétiens possèdent aujourd'hui), au 16ème. chapitre, 20 versets, DONC, il y a dans votre Evangile de Marc, 12 VERSETS qui ont été RAJOUTE, par rapport au Codex !!!...........


Maintenant parlons de l'Evangile de Matthieu, ou vous supposez que Jésus dit: "Allez, baptisez-les au nom du père, du...."

Ce chapitre est bien présent, comme vous le disiez dans le Codex du 4 ème siècle écrit en GREC !!!

Seulement, Mr. Islamator, vous ne pouvez nié l'existance d'une Bible encore plus ancienne écrite en HEBREUX de Matthieu "Shem Tov's", ou vous constaterez que ce chapitre n'a JAMAIS exister !!!

Tout ce qui parait de ce verset était "allez" fin !!!........Donc cet un ajout, comme les autres que je vous ai prouvé !!!.............


Alors, Mr. Islamator, ou voyez-vous Jésus dire" Baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit" ???.... Dans l'écrit de Matthieu ORIGINAL en Hébreux !!!!!!!.............

Ou voyez-vous Jésus dire:" Que celui d'entre vous n'a jamais péché, lui lance la première pierre" ???... Dans l'écrit de Jean Original du Codex que vous m'avez envoyer !!!!!!.....


Vous vous rendrez compte, que votre croyance est basée sur du vent !!!....

Pierre, Correctif,

Aucun arguments sérieux basée sur une pensée rationnelle et étudiée......................

............................. Sans commantaire !!!........

Écrit par : vérité | 2012-12-09 à 01.45:09

Madame "vérité",
Pourriez-vous commencer par avouer que le verset de Matthieu 28:19 n'est pas un ajout du 10e siècle comme vous l'aviez prétendu FAUSSEMENT !!! Pourriez-vous avouer que vous avez affirmé une chose sans même vérifier ce que vous prétendez et que par conséquent vous n'êtes plus fiable !
Vous avez clairement cherché à induire les lecteurs en erreur !!!!

Maintenant vous affirmez (encore une fois sans aucune preuve) que l'évangile "original" de Matthieu ne le contient pas. Des preuves svp !!!

Écrit par : Islamator | 2012-12-09 à 10.00:24

Rassurez vous Islamator, ce n'est pas ce genre de pinailleur qui nous fera douter de notre foi :)

Il ment, invente, affirme sans apporter la moindre preuve, notamment sur ce fameux "ajout du Xe siècle". Est la volonté de "gagner à tout prix" ? Peu importe finalement, ses affirmations reposent sur du vent, aucun chrétien n'y croiera. En plus, venant d'un musulman, le fait de mentir sur la Bible n'étonnera personne : ca fait quinze siècle qu'ils le font !

Salutations à à Christophe qui est un redoutable rhéteur.

Écrit par : Pierre | 2012-12-09 à 16.40:15

Islamator,

..........Oui, je l'avoue Islamator, le verset qui a été rajouté au 10 ème siècle est l'histoire de le femme adultère et non pas le verset de Matthieu 28:19.....

C'était une erreur de ma part et je vous prie de croire, que ce n'était pas intentionnel ....

A toutes et à tout les lecteurs, ainsi que mes frères et soeurs musulmans, je vous prie de m'en m'exuser.

Islamator,

Le fait que ce n'est pas au 10ème siècle, ne change rien à la situation "d'invention et de rajout" d'un verset qui n'exiseratait PAS à l'origine !!!...

Vous savez pertinemment que votre Codex est, certe vieux de quelque 1600 ans, mais cela fait quand meme, que ce Codex ne peut etre qu'UNE COPIE et qu'il ne peut etre UN ORIGINAL, puisque il n'a pu etre écrit qu'en l'an: 350 à 380 Après le départ de Jésus !!!..

Nous savons aussi pertinemment, que ce Codex , est été écrit APRES le concil de Nicé, c.à.d APRES que Constantin en 325 Après J.-C., est décidé du credo....

Donc, je n'ai AUCUNE preuve que le verset Matthieu: 28:19, est FAUX ou RAJOUTER, meme si je le pense, en éffet, mais vous constaterez, que dans votre Codex, l'histoire le la femme adultère est ABSENTE, inventé, rajouter !!!!.......

Vous constaterez également que dans votre Codex, dans Marc: Chapitre 8, le verset 1 à 11 sont manquants !!!

Ce qui fait 11 versets de l'Evangile de Marc, que vous avez chez vous, ont étés inventé et rajoutés !!!....

Alors, que pensez-vous de votre Codex, FAUX ou VRAI ?....

Si il est Vrai, vous pouvez faire une croix sur tout les Evangile parcequ'il ne peuvent etre fiable !!!

Si il est Faux, vous pouvez croire à n'importe quoi et au bon vouloir des scribes !!!...

Écrit par : vérité | 2012-12-09 à 17.46:43

J'ai utilisé ce codex juste pour vous montrer une preuve vérifiable de votre fausse assertion.

Le problème du passage de la femme adultère n'est pas son ajout tardif, encore une fois un MENSONGE IMMENSE de votre part, mais sa suppression dans certains codex. Pourquoi ? Dans une société machiste, ça passait mal. Mais Jérôme a affirmé que ce passage est bien authentique, or Jérôme a vécu au 4e siècle ! Vous pouvez aussi jeter un oeil au Codex Bezae Cantabrigensis du 4e siècle qui contient bien ce passage de la femme adultère.
http://codexbezae.perso.sfr.fr/cb/jn/jn.php?chapter=8&lang=a
Alors encore une fois, VOTRE MENSONGE EST DÉMASQUÉ : il ne s'agit pas d'un ajout du 10e siècle comme vous persistez à essayer de nous le faire croire.
Qu'allez-vous nous inventer pour vous défendre maintenant ?

Écrit par : Islamator | 2012-12-09 à 20.35:00

On peut également ajouter que l'évangile de Matthieu, qui date des années 60, est l'histoire exacte que Pierre a raconté à la communauté de Rome. Les apotres étant morts, ces textes ont été scrupuleusement recopiés au fil des ans et distribués à toutes les communautés.

Quand le codex définitif a été établi, il n'avait qu'un but : fixer ce qui était vrai, car de nombreux textes apocryphes et farfelus commençaiet à circuler. Les inventeurs du codex ont pris les "textes surs", ceux qui étaient connus de tous depuis des siècles. Dans l'attente de la fin du monde annoncée dans la Révélation de Jean, les copistes n'avaient aucune envie de trahir le texte et risquer l'enfer pour péché contre l'esprit ("à celui qui pêche contre l'esprit, il ne lui sera pas pardonné" disait Jésus).

Le texte de Matthieu du IVe siècle est donc le même que celui des années 60, par simple peur de l'enfer.

Quand au Matthieu rédigé en hébreu, c'est à mourir de rire. Les juifs ne parlaient pas l'hébreu, mais l'araméen au temps de Jésus. Seuls les rabbins lisaient l'hébreu, et uniquement pour lire la bible. Matthieu, simple collecteur d'impôt, n'avait rien du rabbin. En revanche, on peut penser que Jésus lisait l'hébreu puisqu'il cite des passage de l'ancien testament, qui n'existaient qu'en hébreu.
Enfin , la langue de rédaction du nouveau testament était la "langue savante" de l'époque, c'est à dire le grec.

Écrit par : Pierre | 2012-12-09 à 22.41:11

Islamator,

Vous dites: Le problème du passage de la femme adultère n'est pas son ajout tardif, encore une fois un MENSONGE IMMENSE de votre part,

Réponse: Je vous prie bien de ne pas me traiter de menteur !!!

Cette fausse histoire de la femme adultère, ce n'est pas moi qui le dis, ce sont les expetrs de la Bible !!!

Je vous ai donné les références, mais apparemment vous ne les lisez pas !!!............

Source Wikipédia............

La plus ancienne version à peu près complète est celle du Papyrus 66, de la fondation Bodmer à Genève.

Les papyrus Bodmer ont été trouvés en Égypte en 1952.

Le texte est daté du milieu des années 200, mention la plus ancienne de l'attribution à Jean du quatrième évangile, attribution remontant vraisemblablement au milieu du IIe siècle .

............Il y manque notamment le passage de Jésus et la femme adultère...(Wikipédia) !!!!!......

Datation[modifier]............

Quand vous inventer des histoires sur notre Saint Prophète, vous dites que ce n'est pas vous mais nos "sources" qui l'affirment, ont ne vous traites pas pour autant de menteurs !!!........

Voici le lien et cette foi, regardez-là !!!.......

http://www.youtube.com/watch?v=RXCchQ7GnxM&feature=player_detailpage

Cette vidéo fait 52min.55, et est extremement intéressante sur bien des sujet des Evangiles,
Mais pour l'histoire de la femme adultère, c'est en 33min.10.

Pierre,

Je ne veut pas vous démoralisé, mais Le plus ancien fragment d'un évangile est le Papyrus P52, daté d'environ 125 et qui est un très court extrait de l'évangile selon Jean.

Écrit par : vérité | 2012-12-14 à 17.35:04

1. Bart Erhman est un incompétent. Ses opinions n'engagent que lui. Donc votre vidéo, gardez-la.

2. Si un texte apparait dans certains codex et pas dans d'autres, comment pouvez-vous prouvez qu'il soit rajouté et non retiré ???

3. Avez-vous lu mes articles sur les divers versions du coran et leurs erreurs inclues ?

4. Lisez les études du professeur Thiede et vous verrez que les plus vieux vestiges confirment que les 4 évangiles canoniques sont bien rédigés au 1er siècle.

Écrit par : Islamator | 2012-12-15 à 00.05:23

Islamator,

Pour la ènième fois: il n'y a AUCUNE erreur dans le Coran !!!

Pour la ènième fois: il n'y a Q'UN SEUL Coran !!!.... I.K, vous la magistralement prouvé avec les 7 'ahrufs" !!!.................

Vous me dites: Lisez les études du professeur Thiede et vous verrez que les plus vieux vestiges confirment que les 4 évangiles canoniques sont bien rédigés au 1er siècle.

Et avant, vous me dites: Bart Erhman est un incompétent. Ses opinions n'engagent que lui. Donc votre vidéo, gardez-la.

Alors:

1). De quel droit avez-vous de dire qu'il est imcompétant, c'est un professeur d'une des plus brillante université des USA, Princeton, je suppose que vous ete meilleur élève que lui dans cette meme université !!!..............

2). Pourquoi croire Thiede et pas Bart Ehrman ??? Parceque Thiede va dans votre sens ???

TOUT LES SAVANTS ( et c'est à l'unanimité) DISENT QU'ILS SONT D'ACCORD QUE PLUSIEURS VERSETS DES EVANGILES SONT TARDIFS, INVENTES,... !!!...

ET TOUS DISENT QUE L'HISTOIRE DE LA FEMMES ADULTERE EST FAUSSE !!!

..................... QUE LA PHRASE "BAPTISEZ-LES AU NOM DU PERE, DU FILS ET DU SAINT ESPRIT EST FAUSSE !!!

QUE 12 VERSETS DE MARC SONT RAJOUTE, DONC INVENTE !!!

BREF, C'EST TRES FLOU ET TRES INPROBABLE LES EVANGILES ...................................

http://www.youtube.com/watch?v=XmGUlNgKHDc&feature=player_embedded

Écrit par : vérité | 2012-12-16 à 02.30:01

Thiede expose des découvertes vérifiables. Erhman expose ses interprétations.

Pour la énième fois, lisez les articles qui démontrent qu'il y a plusieurs coran et qu'il y a des erreurs dans le coran !

Écrit par : Islamator | 2012-12-16 à 10.13:23

Islamator,

Pour la ènième fois, IL N'Y A QU'UN SEUL CORAN, comment, bon sang, vous le dire ???..........

Vous ne comprenez PAS !!!!....................

Les Coran(s), que vous dites ne sont PAS différents,..........Il n'y a pas de versets en PLUS ou en MOINS !!!..........

Les Coran(s), que vous prétendez etres différents n'existe QUE dans votre tete !!!...........

Quand un traducteur, traduit le Coran, de l'arabe au autres langues, celui-ci choisis librement "LE CHOIX DES MOTS" sans pour autant en altéré le sens...

Quelque fois, il y n'existe PAS de mot étranger pour traduire le mot original ARABE, dont il utilise des mots proche du sens....

Maintenant, si vous parlez de Coran(s) tous différents en langue ARABES..... Je vous l'ai déjà dit à plusieur reprise, I.K, vous à expliquer d'une façon magistrale, qu'Allah à utilisé 7 ahrufs dans Sa révélation !!!........

Écrit par : I.K | 2011-06-08 à 12.39:21 .........................

En effet les tribus arabes avaient des dialectes et des façons de s'exprimer différente. Le prophète a donc demandé à Allah de leur facilité cette tâche et le Coran fut donc révélé en 7 "ahruf" (Lettre, ou caractère).

voici quelques hadiths authentiques qui le prouve:

-Ibn Abbas rapporte que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Djibril m’a appris au début de réciter le Coran suivant une seule «harf » (lettre ou caractère). Et puis je l’ai sollicité de façon répétée, et il a porté les « ahruf » à sept » (rapporté par al-Boukhari, (3047) et Mouslim (819))

Les 7 "ahruf" selon le Savant a-Razi qu'Allah lui fasse miséricorde sont les 7 aspects ou diffèrent les variantes coraniques (pas 7 corans...). par exemple: dans le masculin ou le féminin, car certains terme étaient masculin dans une région et féminin dans l'autre, dans le singulier ou le pluriel, dans la syntaxe avec changement de sens ou pas, etc... (sept aspects au total)

Le prophète Mohamad lui même (saws) enseigna tel variante à tel compagnon et une autre à un autre compagnon et ainsi de suite. voici un autre hadith authentique qui le prouve:

Omar Ibn al-Khattab dit dans un hadith : « J’ai entendu Hisham ibn Hakim réciter la sourate al-Fourqan d’une manière différente par rapport à la façon de réciter que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) m’avait apprise.

Et j’ai failli me précipiter à la stopper. Puis je l’ai laissé terminer. Ensuite j’ai saisi fortement son habit et l’ai amené devant le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et dit : « ô Messager d’Allah !

.....J’ai entendu celui-ci réciter le Coran d’une manière différente de la façon que tu m’as appris de le réciter.

Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dit : « Récite ». Et, il a répété la manière de réciter que j’avais entendu.

Le Prophète dit : « C’est comme çà qu’il (le Coran) a été révélé ». Ensuite il me dit : « Récite ». Et je l’ai fait.

.........Et il dit : « C’est comme çà qu’il a été révélé.

En effet, le Coran a été révélé suivant sept «ahruf ». Récitez-le comme vous le pouvez » (Rapporté par al-Boukhari (2287) et par Mouslim (818))

Donc les variantes coraniques sont TOUS d'inspiration divine comme le prouvent ces hadiths authentiques, elles ont été enseignées par le prophète Mohamad (saws) lui même.

Alors Islamator, si vous n'avez pas compris cette simple réponse, à votre mort, je vous plaint fortement !!!.......................

Écrit par : vérité | 2012-12-16 à 18.36:42

Donc le coran chiite est identique au coran sunnite ? Ou est-ce que vous mentez encore une fois ?

Écrit par : Islamator | 2012-12-17 à 13.00:52

Islamator,

le coran chiite a deux sourates de plus, "al wilaya" et "an nourayn". Les chiites pensent qu'elles figuraient au début du coran, mais que le 4eme calife (Otzman) les a retirées.

Il y a aussi quelques petites différences dans une dizaine de sourates, mais qui ne remettent pas en cause les sourates.

Écrit par : Pierre | 2012-12-17 à 13.51:27

Oui en effet, merci Pierre. Nous verrons si madame "vérité" va reconnaître son mensonge et se rendre à l'évidence que Allah n'a pas su tenir sa promesse et protéger son unique coran. L'être humain a été plus fort qu'Allah et l'a modifié.... Ça valait bien la peine d'accuser la Bible et de faire des promesses si c'est pour qu'Allah se fasse encore avoir par les humains.

Écrit par : Islamator | 2012-12-17 à 16.45:34

Apparemment, la position générale des chiites sur le Coran a évolué, longuement divergé, en fonction des époques et des obédiences. Jusqu'au Xe siècle, la thèse de la falsification aurait été prédominante, puis par la suite, la plupart des chiites va peu à peu l'abandonner pour des raisons purement dogmatiques. Je m'en rapporte à l'ouvrage de Mohammad Ali Amir-Moezzi et Pierre Lory, directeurs d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (Sorbonne), "Petite histoire de l'islam":



"Les recueils chiites de Hadith rapportent jusqu’au milieu du Xe siècle, UN GRAND NOMBRE DE TRADITIONS remontant aux Imams, traitant d’un sujet aux conséquences si graves que la grande majorité des chiites va l’abandonner à partir de cette époque, reniant ses propres traditions antérieures : le texte officiel du Coran, appelé la vulgate « uthmânienne (du nom du troisième calife ‘Uthmân), n’est qu’une version censurée, altérée de la véritable révélation faite à Muhammad."

Les co-auteurs continuent et évoquent le "tournant" du Xe siècle:


"Parmi les traditionnistes illustres, Ibn Bâbawayh (* 991) semble être le premier non seulement à passer sous silence ces données mais à adopter une position identique aux sunnites : d'après lui, le Coran officiel est identique au Coran révélé au Prophète. Dès lors, cette attitude deviendra PROGRESSIVEMENT celle du courant majoritaire du chiisme duodécimain [...]

Ainsi, la thèse de la falsification du Coran officiel fut donc abandonnée par les théologiens et exégètes du courant désormais dominant du chiisme duodécimain, et progressivement oubliée par la masse des chiites. Et pourtant à chaque époque il y eut des auteurs, et non des moindres, qui - par fidélité à la tradition primitive - professèrent de nouveau cette thèse." (Amir Moezzi, Lory, "Petite Histoire de l’islam", E.J.L, Librio, 2007, pages 65-68)


Bref, il y a au minimum, un doute sérieux quand à l'intégrité du Coran.

Écrit par : Otton | 2012-12-17 à 18.14:09

Islamator,

Il n'y a qu'UN SEUL CORAN, celui descendu par Allah à Mohamed par l'intermédiaire de l'archange Gabriel !!!.........

Maintenant vous me parlez du Coran chi"ite...........

Le Coran est le meme que celui qui était récité par le Prophète Mohamed Lui-meme........

Maintenant dire qu'il y a un autre "Coran" est simpliste, je dirais qu'il y a un autre livre qui n'a rien avoir avec le Livre de Dieu !!!.......

Un peu comme les multitudes de Bible et des Livres Hindouistes, Boudhistes, .....

Le livre des chi'ites ne represente qu'à peine 10% des musulmans sunnites dans le monde, qui representent à eux seul ( sunnites) près de 25% de la population mondiale !!!......

Donc, le "coran" chi"ite ne represente, sur base de la population mondiale, qu'à peine 2,5% !!!...

Vous remarquerez que les Boudhistes sont bien plus nombreux que les chi'ites, alors dire que Allah, n'a pas pu protégé Son Livre est completement idiot !!!........

Il n'y a que le chi'ite qui reconnais son livre comme étant le "Coran", mais le Coran est UNIQUE !!!...

Si tu écrit un livre, qui devient un best-seller, Islamator, et que j'aurais plagié et retouché ce livre, que dirait-tu si les gens, ne lisent plus TON best-seller, mais MON livre que j'ai plagié et retouché ???........

Et bien, c'est pareil, si les gens avais abandonné le Sunnisme au bénéfice du shi'isme, alors tu pourrais dire qu'Allah n'a pu protégé Sa parole !!!...........

Ce n'est PAS arrivé avec le Coran, maintenant tu pourrais dire que le Coran dit, que les anciens Livres Saint on subi cela.

Alors, je te répondrais, OUI ! effectivement, Allah a laisser le libre choix aux hommes et à chaque fois Allah est intervenu par l'intermédiaire des méssagers et prophètes pour redirigé Sa Parole vers le droit chemin....

Jusqu'au Coran sacré ou Allah L'a fait descendre et S'est porté Garant de TOUTE falsification, et c"est pour cette raison que Mohamed est le DERNIER prophète, car le Coran ne peut etre retouché !!!

Écrit par : vérité | 2012-12-19 à 11.05:44

Y 'a-t-il bien un coran chiite et un coran sunnite ??? C'est ça ma question !!

Si la réponse est oui, vous devez admettre que Allah n'a pas tenu sa promesse.

PS:Vos statistiques sont bidons car elles sont politiques.

Écrit par : Islamator | 2012-12-19 à 15.33:25

Islamator,

NON !!!......Il n'y a QU'UN SEUL CORAN des MUSULMANS !!!..........

Pour reconnaitre le Coran chi'ite ET le Coran sunnite, il faudrais que les MOTS sunnite et chi'ite soit reconnu dans LE CORAN !!!...........( parole de Dieu)....

Vous savez que Anis Shorosh, évangéliste d'origine palestinienne, (interpelé pour corruption), a écrit un livre qui s'appel "Al-Fourquan" (Le Livre).

Il dit que ce Livre qu'il a écrit est meilleur que le Coran et que les musulmans doivent suivre,.........

......... Pensez-vous qu'Allah est manqué à Sa parole, le jour ou est sorti ce livre ???.........

Allah aurait suremment manqué à Sa parole, si la grande majorité des musulmans du monde auraient suivi ce livre, mais ce n'est pas le cas !!!.........

Comprenez-vous comment ça fonctionne Mr, Islamator, mais j'ai suremment tort de vous l'expliquer, car j'ai comme l'impression que vous le saviez déjà !!!.............

Quand vous trouverez ces deux courants dans le Coran, alors on pourra lancer le débat !!!.......

Écrit par : vérité | 2012-12-20 à 00.11:05

"NON !!!......Il n'y a QU'UN SEUL CORAN des MUSULMANS !!!.........."

donc 114 sourates = 116 sourates ! Vous trouverez ici la différence :
http://www.asraralislam.com/coran%20chiite.html

"Vous savez que Anis Shorosh, évangéliste d'origine palestinienne, (interpelé pour corruption), a écrit un livre qui s'appel "Al-Fourquan" (Le Livre)."

Al Furqan signifie "le discernement". Et le livre s'appelle "The True Furqan". Et enfin, ce n'est pas présenté comme un nouveau coran, mais un complément qui marrie christianisme et islam.

"Il dit que ce Livre qu'il a écrit est meilleur que le Coran et que les musulmans doivent suivre"
J'en ai lu des passages (en anglais, il n'y a pas de version française, mais il existe une version arabe). Ce livre est bien meilleur que le coran. Ca ne vaut pas la Bible, mais c'est déjà un progrès.

"Allah aurait suremment manqué à Sa parole, si la grande majorité des musulmans du monde auraient suivi ce livre, mais ce n'est pas le cas !!!........."
Et pour cause, ce livre est interdit dans les pays musulmans. C'est comme la bible, il faut acheter en lire en cachette, sinon ... couic !
Par contre, les livres révisionnistes de Faurisson sont facile à trouver, y compris "Mein Kampf" de Hitler. Les musulmans connaissent les "bons livres"....

Écrit par : Pierre | 2012-12-20 à 08.55:05

Ok, j'ai une bonne nouvelle : IL N'Y A QU'UNE SEULE BIBLE...

Écrit par : Islamator | 2012-12-20 à 12.55:25

Pierre,

Robert Faurisson est un héros !!!.........

Quand à Hitler, je ne connais pas sa réalité, s'il a réellement massacré des milliers de juifs alors ne vous inquiété pas pour lui, il ne pourra accéder au paradis mais sa demeure sera l'enfer !!!...

Les travaux de Mr. Faurisson sont très interessant, comme ceux de Mr. Roger Garoudy qui a été soutenu par l'Abbé Pierre.

Ces travaux sont basé sur les chambres à gaz, mais on n'a pas le droit d'en parlé .....

La liberté d'expression sans doute !!!............Heureusement qu'on à encore la liberté de pensé (comme qui dirait le chanteur).......

Islamator,

Dois-je comprendre par les trois petits point, que vous n'avez pas terminé votre phrase ???...

Permettez moi de le faire à votre place:

------ "Ok, j'ai une bonne nouvelle : IL N'Y A QU'UNE SEULE BIBLE...différente par chrétien"

Écrit par : vérité | 2012-12-21 à 11.55:49

Il n'y a qu'un seul coran...différent par musulman !

Écrit par : Islamator | 2012-12-21 à 15.30:12

Faurisson et Garaudy intéressants... Effectivement, je comprends la force de l'islam : même aujourd'hui, avec les témoignages et les photos des camps, le négationisme leur plait. Le rêve l'emporte sur les faits. Toute la magie de l'islam !

Garaudy a d'ailleurs été jusqu'au bout de sa logique antijuive: il est devenu musulman. Avant, il était communiste "strict". Une autre idéologie pleine de cadavres.

Écrit par : Pierre | 2012-12-21 à 17.25:10

Les commentaires sont fermés.