31/08/2010

Expansion de l'univers

L'expansion de l'Univers dans le Coran


Dans leur prosélytisme, les propagandistes musulmans cherchent souvent des arguments pour donner crédit au Coran. L'une des manoeuvres utilisées est de réinterpréter les textes du Coran, pour les faire coïncider avec des faits scientifiques, ceci ayant pour but d'attribuer aux textes coraniques des révélations scientifiques qui seraient donc d'origine Divine.

L'une de ces réinterprétations se trouve en le verset suivant:

"Waalssamaa banaynahabi-aydin wa-inna lamoosiAAoona"

"Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance : et Nous l'étendons [constamment]: dans l'immensité."
51:47

Ainsi traduit, ce verset parlerait de l'expansion de l'univers (étendons)...

Notons que le mot est moosi (traduit dans les nouvelles interprétations par étendre) vient du verbe de la forme IV de la racine trilatérale waw-seen-ayn, (awsa'a), qui a pour sens dans ce verset enrichir, la capacité, comme en la Sourate 2:236 :

"Vous ne faites point de péché en divorçant d'avec des épouses que vous n'avez pas touchées, et à qui vous n'avez pas fixé leur mahr. Donnez-leur toutefois l'homme aisé selon sa capacité, l'indigent selon sa capacité quelque bien convenable dont elles puissent jouir. C'est un devoir pour les bienfaisants."

La junaha AAalaykum in tallaqtumualnnisaa ma lam tamassoohunna aw tafridoolahunna fareedatan wamattiAAoohunna AAalaalmoosiAAi qadaruhu waAAala almuqtiri qadaruhu mataAAanbialmaAAroofi haqqan AAala almuhsineena"


D'ailleurs, la détermination que le mot a pour sens capacité, c'est ce que qu'affirme Al-Qurtubee dans son exégèse du Coran, (cf Al-Qurtubee, Al-Qur'aan de Li-aHkaam d'Al-Jaami'oo, le vol. 17, 51:47-49), de même Ettabari, Ibn Kathir, etc, ce n'est en effet qu'à notre époque que certains musulmans cherchent à donner un autre sens à ce verset par la "réinterprétation"...

Le sens du verset est ainsi le suivant:

"Le ciel, Nous l'avons construit par notre puissance et Nous l'avons rendu capable* [le ciel]"

*capable, dans le sens enrichir.

Indépendamment de tout cela, quand bien même, on accepterait cette "réinterprétation" du Coran, ce dernier ne ferait que répéter ce que d'autres ont déjà dit, ceci plus de 1600 ans avant le Coran!

En effet, il se trouve que dans la Bible il nous est à plusieurs reprises indiqué explicitement que "Dieu étend les cieux". Exemple:

"Seul, Il étend les cieux." Job 9:8

Expansion de l'univers



Conclusion
Si, bien que cette revendication soit née de la réinterprétation du Coran, des personnes n'en conviennent pas et voulaient toujours voir dans ce verset, une révélation scientifique, elles doivent se résoudre au fait que le seul "miracle" du Coran se résume à répéter ce que d'autres ont déjà dit, plus d'un millier d'années auparavant!

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (36) |  Facebook |

28/08/2010

Hadiths chrétiens

Selon ces Hadiths, voyez la position de l'islam vis à vis des chrétiens et des juifs.

NB:Il s'agit de hadiths de Muslim, considéré comme sahih (authentique)

“ Le messager d’Allah a dit :

- Ne saluez pas les juifs et les chrétiens avant qu’ils ne vous saluent et quand vous les rencontrez sur les routes, forcez-les à passer sur la partie la plus étroite. ” (récit d’Abu Huraira, Muslim XXVI 5389)

Vérification à ce lien : http://www.usc.edu/schools/college/crcc/engagement/resour...

 

“ Le messager d’Allah a dit :
-Quand arrivera le jour de la résurrection, Allah fournira à chaque musulman un juif ou un chrétien et dira : "c’est ton remplaçant dans le feu de l’enfer." ” (récit d’Abu Musa, Muslim XXXVII 6665)

http://www.usc.edu/schools/college/crcc/engagement/resour...

Voilà deux choses qu'auraient dites Mohammed, l'homme que tous les musulmans du monde prennent en exemple...  Il a donc bien enseigné le mépris des juifs et des chrétiens.

 

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (61) |  Facebook |

25/08/2010

Où est Paran ?

Certains "intellectuels" musulmans font mention du verset suivant pour justifier une soi-disant prophétie biblique sur Mahomet : « Il dit: L'Eternel est venu du Sinaï, Il s'est levé sur eux de Séir, Il a resplendi de la montagne de Paran, Et il est sorti du milieu des saintes myriades: Il leur a de sa droite envoyé le feu de la loi. » (Deutéronome 33:2 LSG) 

Certains musulmans prétendent que la montagne de Paran à laquelle il est fait allusion dans ce verset est le mont Hira à la Mecque ???

C’est GROTESQUE !!!

Ce serait amusant si ce n’était pas aussi dramatique car cela apporte le trouble dans l’esprit des chrétiens trop jeune dans la foi pour comprendre que cela n’a rien à voir.

 

Laissons la géographie aux géographes :

Le désert de Paran (de l’hébreu מדבר פראן Midbar Par'an)), est l’endroit où les Israélites ont passé 40 années d’errance. Le Roi David a passé quelques temps dans le désert de Paran après que Samuel mourut :

Samuel mourut. Tout Israël s'étant assemblé le pleura, et on l'enterra dans sa demeure à Rama. Ce fut alors que David se leva et descendit au désert de Paran. (1 Samuel 25:1 LSG)

(Les lecteurs de la Bible sont bien conscients que David n’a pas fait 1200 km pour aller à la Mecque (et 1200km pour revenir !). (Voir carte ci-dessous))

 

C’est également l’endroit où la servante d’Abraham et leur fils commun Ismaël se sont installés :

Il (Ismaël) habita dans le désert de Paran, et sa mère lui prit une femme du pays d'Egypte. (Genèse 21:21 LSG)

 

Et il figure dans les premières lignes du Deutéronome :

Voici les paroles que Moïse adressa à tout Israël, de l'autre côté du Jourdain, dans le désert, dans la plaine, vis-à-vis de Suph, entre Paran, Tophel, Laban, Hatséroth et Di-Zahab. (Deutéronome 1:1 LSG)

 

Son nom actuel est Badiet et-Tih, signifiant “le désert des errances". Le Désert de Paran est situé au nord-est de la Péninsule du Sinaï. La région est caractérisée par de très rares précipitations — moins que 10 pouces par an. Paran est souvent écrite "Pharan".

Le Désert de Paran contient le plateau Har Karkom. Un total de 218 sites, avec approximativement 1,300 rochers gravé avec des pétroglyphes—âgés de 13,000 à 1,500 ans—fut trouvé dans le désert et les vallées des alentours.

De nos jours cette région est toujours un site de bédouins errant, mais il y a une ville appelée Nekhl, la précédente capitale du Sinaï, construite en 1516 pour protéger les pèlerins traversant la région.

 

Pour terminer, voici l'explication réelle du verset :
- L'apparition de l'Eternel sur Sinaï est présentée sous l'image d'un majestueux lever de soleil. L'astre du jour apparaît du haut du Sinaï et son éclat resplendit, jusque sur les montagnes de Séir et de Paran, à l'est et au nord.

- L'expression "pour eux" signifie que, ce jour qui se lève, c'est la connaissance de la loi qui est accordée, comme un don spécial, à Israël.

- L'expression "des saintes myriades" évoque des anges dont le cortège entoure l'Eternel qui s'avance lui-même du milieu de leurs phalanges pour parler à son peuple.

 

arabie_saoudite_region_zoom
paran

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/08/2010

Evangile falsifié ?

Suite aux accusations musulmanes de falsification de la Thora et de l’Evangile, voici quelques extraits du Coran qui contredisent ces thèses car elles attestent que les textes de l’époque de Mahomet (7e siècle) sont dignes de confiance. L’avenir nous a démontré que ces textes sont les mêmes que ceux dont nous disposons aujourd’hui car les manuscrits originaux sont antérieurs au 7e siècle.

 

Coran 10:94: "Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t'est venue de ton Seigneur : ne sois donc point de ceux qui doutent."

 

Coran 5:47: "Que les gens de l'évangile jugent d'après ce qu'Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers."

(Ce passage est excessivement clair, le Coran affirme bien que les Chrétiens ont en leur possession l'Evangile "qu'Allah a fait descendre".)

 

Coran 5:66: "S'ils avaient appliqué la Thora et l'évangile et ce qui est descendu sur eux de la part de leur Seigneur, ils auraient certainement joui de ce qui est au-dessus d'eux et de ce qui est sous leurs pieds. Il y a parmi eux un groupe qui agit avec droiture; mais pour beaucoup d'entre eux, comme est mauvais ce qu'ils font !"

 

Coran 5:68-69 : "Dis : “ô gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous conformez pas à la Thora et à l'évangile et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur.” .” Et certes, ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur va accroître beaucoup d'entre eux en rébellion et en mécréance. Ne te tourmente donc pas pour les gens mécréants.  Ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Sabéens, et les Chrétiens, ceux parmi eux qui croient en Allah, au Jour dernier et qui accomplissent les bonnes oeuvres, pas de crainte sur eux, et ils ne seront point affligés."

 

Le Coran reste un livre très étrange aux yeux des chrétiens car il contient des signes de bons sens concernant l’Evangile, mais également des affirmations totalement en contradictions...

Mahomet s’est borné à rappeler l'Ancien et le Nouveau Testament, ce qu’il dit et redit à longueur de sourates.  Or, il est un truisme historique que le Calife Othman a colligé le Coran, 20 à 30 ans après la mort de Mahomet. De colliger à corriger, il n’y a qu’un pas... Le Califat d’Othman fut une grande crise. Il fut critiqué surtout par les Chiites mais également par les Sunnites. Il fut finalement assassiné par des musulmans qui estimaient notamment que sa version du Coran (celle que l’on connaît aujourd’hui) n’était pas fidèle à l’originale...

 

Chers amis musulmans, n’hésitez pas à investiguer et/ou à intervenir dans un souci de débat paisible et constructif.

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (49) |  Facebook |

19/08/2010

Le « paraclet » – Les musulmans déforment l’évangile

Le « paraclet » – Les musulmans déforment l’évangile 

En lisant le blog d’un musulman, j’ai été surpris d’une nouvelle fois lire le mensonge relatif à la prophétie du « paraclet » que certains pseudo-intellectuels musulmans propagent.

En effet, à l’instar d’Ahmed Deedat, musulman qui a écrit deux livres qui se contredisent parfaitement, les musulmans pensent que la Bible annonce la venue de Mahomet, en déformant en en tronquant la prophétie de la venue de l’Esprit Saint.

 QUI EST DONC LE PARACLET?

Le musulman qui lit le verset en Jean 14 : 16 se trouve face à un dilemme. Car ce texte dit : «Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, (paraklétos) afin qu’il demeure éternellement avec vous.» Celui qui lit ce verset ainsi que Jean 16 : 7, mais ne les étudie pas dans leur contexte, ne peut pas les comprendre. Il est toujours dangereux de sortir un verset ou un texte hors de son contexte, quel que soit le livre en question. Mais s’il lit au-delà de Jean 14 : 16 et 16 ; 7, il verra que Jésus prédit en détail la venue et l’identité du paraklétos.

 

D’après le contexte de l’Evangile selon Jean chapitres 14 et 16, Jésus dit que le paraklétos n’est pas un être humain :

 

· 14 : 16 – « afin qu’il demeure éternellement avec vous ». Or un être humain ne vit pas éternellement.

·14 : 17 - « l’Esprit de vérité ». Or un être humain n’est pas un esprit.

· 14 : 17 – «… le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point ». Or un être humain est visible.

· 14 : 17 « il sera en vous ». Or un être humain ne peut pas être en quelqu’un.

 

Jésus dit que la mission spécifique du paraklétos sera de témoigner de Jésus :

 

· 14 : 26 « le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom (celui de Jésus)».

· 14 : 26 « vous rappellera tout ce que je (Jésus) vous ai dit ».

· 16 : 14 « Il me (Jésus) glorifiera ».

 

Jésus dit que le paraklétos est un esprit :

 

· 14 : 17 « l’Esprit de vérité ».

· 14 : 26 « le consolateur, l’Esprit Saint ».

 

De qui parle cette phrase « un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous » ? Voir 1 Jean 2 : 1 « Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. »

 LE PARACLET EST LE SAINT ESPRIT QUI EST VENU 50 JOURS APRES PAQUES

Le contexte nous montre clairement qu’aucun prophète ni être angélique ne peut être le paraklétos. Considérez ceci : il sera avec les disciples de Jésus éternellement, il ne sera ni visible, ni connu mais vivant dans le croyant. Il rappellera le croyant de tout ce que Jésus a fait et il rendra gloire à Jésus. Le Saint Esprit de Dieu, que Jésus appelle le paraklétos, n’est-il pas le seul qui peut faire tout cela ?

 

Dans le premier chapitre du livre des Actes dans le Nouveau Testament, Jésus promit de nouveau la venue du paraklétos. Il parla ainsi juste avant son ascension au ciel après sa résurrection d’entre les morts. « Comme il se trouvait avec eux, (les disciples) il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il ; Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit. » Actes 1 : 4,5. Il est évident que ce consolateur dont parle Jésus, n’est autre que le Saint Esprit qui est venu en puissance dix jours plus tard au jour de la Pentecôte (mot qui signifie 50 jours).

 

« Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit… » Actes 2 : 1-4.

 QU’EN EST-IL DONC DE LA PREDICTION ?

Cher(e) ami(e), à la lumière de ce que nous venons de dire, nous sommes bien obligés de conclure que Mohammed ne peut-être le consolateur dont il est question dans Jean 14 : 16 et 16 : 7. Y a-t-il alors une prédiction de la venue de Mohammed dans l'Evangile ou la Torah? Où donc est-il fait mention de Mohammed alors ? Nous-mêmes n’avons trouvé aucune mention de lui, même après une étude approfondie de toute la Bible. Ne voulez-vous pas lire et étudier à votre tour l’Evangile pour vous assurer par vous-même s’il y a une prédiction ou non de Mohammed dans l’Evangile ?

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook |

16/08/2010

Deuteronome 18 - le prophétisme

Le prophétisme – Deutéronome 18

 

Le livre du Deutéronome, ou seconde loi, se présente comme un grand discours d’adieu de Moïse avant sa mort. Il reprend le récit du don de la Loi et nous invite à réfléchir sur ce que c’est que la Loi.

 

Le chapitre 18 du deutéronome est souvent invoqué par la communauté musulmane afin d’essayer d’y trouver une annonciation de Mahomet. Il n’en est rien. Voyons pourquoi.

 

Dans ce chapitre 18, après s'être occupé des futures autorités civiles et politiques, le législateur traite maintenant des autorités religieuses, d'abord dans l'ordre du sacerdoce (versets 1 à 8), puis dans celui du prophétisme (versets 9 à 22).

C’est précisément du prophétisme dont nous allons parler.

 

De même que l'autorité souveraine exercée par Moïse pourrait un jour être confiée à un roi, et que la magistrature judiciaire dont il avait été chargé, devait être continuée sous la forme d'un tribunal présidé par le sacerdoce, de même aussi la charge de prophète ou d'interprète de la volonté divine, qu'il avait remplie auprès du peuple, devait être exercée, dans l'avenir, quand il en serait besoin, par un prophète semblable à lui. Le ministère régulier des Lévites ne pouvait satisfaire au besoin souvent senti d'une direction divine immédiate. Ce besoin engendrait dans toutes les nations d'alentour une foule de pratiques superstitieuses. En Israël il trouvera, en tout temps, sa satisfaction légitime dans le prophétisme L'importance d'une telle déclaration dans la bouche de l'organisateur du culte israélite est très grande, car elle ouvre la porte à tout le développement ultérieur de la révélation.

Les verset 9 à 14 parlent de divination. L’exemple cité au verset 10 (passer son fils par le feu) faire référence au culte de Moloch. Cette pratique cruelle avait pour but d’obtenir une révélation divine.

  

15 à 22 Le prophétisme.

Lisons :

« L'Eternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d'entre tes frères, un prophète comme moi: vous l'écouterez!  Il répondra ainsi à la demande que tu fis à l'Eternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l'assemblée, quand tu disais: Que je n'entende plus la voix de l'Eternel, mon Dieu, et que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir.  L'Eternel me dit: Ce qu'ils ont dit est bien.  Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai.  Et si quelqu'un n'écoute pas mes paroles qu'il dira en mon nom, c'est moi qui lui en demanderai compte.  Mais le prophète qui aura l'audace de dire en mon nom une parole que je ne lui aurai point commandé de dire, ou qui parlera au nom d'autres dieux, ce prophète-là sera puni de mort.  Peut-être diras-tu dans ton coeur: Comment connaîtrons-nous la parole que l'Eternel n'aura point dite?  Quand ce que dira le prophète n'aura pas lieu et n'arrivera pas, ce sera une parole que l'Eternel n'aura point dite. C'est par audace que le prophète l'aura dite: n'aie pas peur de lui. » Deutéronome (Deutéronome 18:15-22 LSG)

 

Un prophète... Il ne s'agit point d'un prophète particulier ; ce mot est pris ici au sens collectif ; c'est le prophète que Dieu suscitera, en chaque temps, pour répondre aux besoins de son peuple. L'application spéciale de cette expression au Messie n'est vraie que dans ce sens que la personne du Messie est la réalisation parfaite du prophétisme, aussi bien que de la royauté et du sacerdoce.

 

Verset 15

‘Du milieu de toi’, ‘d'entre tes frères’, ‘comme moi’...il est clair qu'il s'agit d'un israélite ! Il ne vient donc pas d’une autre nation. Il ne vient pas d'entre les païens, si riches, semble-t-il, en moyens d'information, et qu'Israël est disposé à envier. L’expression ‘d'entre tes frères’ est accentuée par sa répétition au verset 18.

 

Verset 16

Il répondra ainsi à la demande que tu fis à l'Eternel. L'apparition de ces prophètes aura lieu sous l'empire du même besoin exprimé à Sinaï par la demande du peuple celui, d'un intermédiaire entre l'Eternel et lui.

 

Afin de ne pas mourir : comparez Exode 20.19 ; Deutéronome 5.23 et suivants.

  

Verset 17

L'Eternel me dit: Ce qu'ils ont dit est bien.. Comparez 5.28.

 

Verset 18

Au témoignage approbateur de Dieu, Moïse ajoute ici la promesse : Je leur susciterai..., qui n'est mentionnée ni dans l'Exode, ni dans le passage correspondant du Deutéronome, du fait de l'exaucement accordé par Dieu à la demande du peuple, dans le don de son propre ministère. Dieu étant toujours le même, il est naturel que Moïse voie dans cet exaucement la garantie d'un don semblable qui se répétera toutes les fois qu'il sera nécessaire au bien du peuple ; comparez 17.15.

 

Versets 20 à 22 Les faux prophètes

 

Sera puni de mort : Tandis que celui qui ne croit pas au vrai prophète devra rendre compte à Dieu seul (verset 19), le faux prophète, qui égare le peuple, tombe sous la juridiction humaine.

 

22 N’aie pas peur de lui. Ses menaces, même faites au nom de Dieu, sont impuissantes.

 

Ce passage sur le prophétisme est remarquable en ce qu'il présente cette institution sous la forme la plus simple et la plus élémentaire.

 

Dans le Nouveau Testament la parole du verset 15 est constamment appliquée à Jésus-Christ

comparez Actes 3.22 ; 7.37.

Moïse a dit: Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi; vous l'écouterez dans tout ce qu'il vous dira, (Actes 3:22 LSG)

C'est ce Moïse qui dit aux fils d'Israël: Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi. (Actes 7:37 LSG)

Voir aussi Jean 1.45 ; 6.14 ; 12.48-50

Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit: Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. (Jean 1:45 LSG)

Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde. (Jean 6:14 LSG)

Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour.  Car je n'ai point parlé de moi-même; mais le Père, qui m'a envoyé, m'a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer.  Et je sais que son commandement est la vie éternelle. C'est pourquoi les choses que je dis, je les dis comme le Père me les a dites. (Jean 12:48-50 LSG)

et Matthieu 17.5.

Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection: écoutez-le! (Matthieu 17:5 LSG)

 

 

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (136) |  Facebook |

13/08/2010

Mahomet le shiloh ? Impossible !

Mahomet le Shiloh ? Impossible ! – Réflexion pour nos amis musulmans.

 

Certains musulmans prétendent que Mahomet est annoncé en Genèse 49:10 avec ceci pour argument:

 

"Genèse 49:10 prophétise la venue d’un ultime prophète non-juif, à qui les peuples devront obéissance (le Shiloh)."

 

Lisons le passage en question :

« Le sceptre ne s'écartera point de Juda, ni le bâton de législateur d'entre ses pieds, jusqu'à ce que vienne le Shiloh; à lui, l'obéissance des peuples! » Genèse 49:10

 

Ø      Première constatation, on ne peut trouver les mots "ultime prophète non-juif". Pourtant c'est sur ces mots n'existant pas dans le texte, que certains musulmans s'appuient pour arguer que Mahomet est prophétisé dans la Bible.

 

Ø      Deuxième constatation, la personne dont il est fait prédiction, n'est pas citée comme étant une personne non juive, mais plutôt comme une personne de la ligne de Juda.

 

« Le sceptre ne s'écartera point de Juda, ni le bâton de législateur d'entre ses pieds, jusqu'à ce que vienne le Shiloh... »

 

[C'est à dire, que le sceptre du roi devait rester dans la ligne de Juda jusqu'à ce que vienne le Shiloh; le Shiloh étant le bout des rois de Juda désigné par Dieu.]

 

Ø      Troisième constatation, le Shiloh est présenté comme devant régner sur les nations:

 

« à lui, l'obéissance des peuples! »

 

Ø      Quatrième constatation, la venue du Shiloh doit selon le texte, se produire avant que Juda perde sa souveraineté nationale et puissance législative:

 

« Le sceptre ne s'écartera point de Juda, ni le bâton de législateur d'entre ses pieds... »

 

 

Maintenant pour savoir si Mahomet correspond à cette prophétie, nous devons regarder si Mahomet rempli ces quatre points.

 

Ø      Premier point, l'affirmation que le Shiloh serait Mahomet tient uniquement sur le fait que le Shiloh serait cité comme "un ultime prophète non juif", cependant c'est une description que l'on ne peut pas trouver en le texte. Ce point étant faux, deux choses en ressort. D'abord c'est un point non pertinent, pour savoir qui le Shiloh est. Ensuite, Mahomet se trouve être directement être élimé d'être le Shiloh.

 

Continuons.

 

Ø      Deuxième point, le Shiloh doit être issue de la ligne de Juda. Mahomet n'est pas issu de la ligne de Juda, Mahomet étant arabe.

 

Ø      Troisième point, le Shiloh doit régner sur les nations. Mahomet a régné sur quelques tribus, mais il n'a pas régné sur les nations.

 

Ø      Quatrième point, la venue du Shiloh doit se produire avant que Juda perde sa souveraineté nationale et puissance législative. Et celles-ci ont été écartées au 1er siècle. En l'an 11, les Romains ont enlevé le droit aux autorités juives d'administrer la punition capitale. A ce propos, Rachmon, un rabbin juif est enregistré comme disant:

 

« Lorsque les membres du Sanhédrin se sont trouvés privés de leur droit de vie et de mort, une consternation générale a pris possession d'eux ; ils ont couvert leurs têtes de cendres, et leurs corps avec de la toile à sac, hurlant, "Malheur à nous, parce que le sceptre est parti de Juda, et le Messie n'est pas venu." »

 

Nous voyons que le Shiloh est identifié en tant que le Messie !

 

Et Jérusalem, capital de Juda et d'Israël, est tombé en l'an 70, sous le prince Titus, d'où la destruction du temple. La souveraineté nationale et la puissance législative, ayant été écarté au 1er siècle, et étant né 500 ans après, Mahomet ne peut être le Shiloh, celui-ci devant venir avant que la puissance législative, et souveraineté nationale aient été écartées de Juda.

 

Résultat, Mahomet ne peut être le Shiloh.

 

Le chrétien quant à lui, croit que le Shiloh est Jésus le Messie, vérifions, si cela peut être juste.

 

Ø      Le premier point, est qu’il a été vu que le Shiloh n’est pas spécifiquement explicité comme un "ultime prophète non-juif". Argument à écarter.

 

Ø      Deuxième point, le Shiloh doit être issue de la ligne de Juda. Jésus est de la ligne de Juda:

 

« Car il est évident que notre Seigneur est descendu de la Tribu de Juda, à l'égard de laquelle Moïse n'a rien dit de la Sacrificature. » Hébreux 7:14

 

Ø      Troisième point, le Shiloh doit régner sur les nations. Jésus règne sur les nations:

 

« Afin qu'au nom de Jésus, tout ce qui est dans les cieux, et sur la terre, et sous la terre, fléchisse le genou, » Philippiens 2:10

 

« Ils disaient à haute voix: L'Agneau qui a été immolé, est digne de recevoir puissance, et richesse, et sagesse, et force, et honneur, et gloire, et louange. J'entendis aussi toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, et sous la terre, et dans la mer, et toutes les choses qui y sont, qui disaient: A celui qui est assis sur le trône, et à l'Agneau soient la louange, et l'honneur, et la gloire, et la force aux siècles des siècles. » Révélation 5:12-13

 

« Ils combattront contre l'Agneau, mais l'Agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs, et le Roi des rois; et ceux qui sont avec lui sont les appelés, les élus et les fidèles. » Révélation 17:14

 

Ø      Quatrième point, la venue du Shiloh doit se produire avant que Juda perde sa souveraineté nationale et puissance législative, qui celles-ci ont été perdues au 1er siècle. Or Jésus est venu autour de l'an 4 avant J-C, c'est à dire avant que Juda perde sa souveraineté nationale et puissance législative.

 

Ainsi, Jésus possède les caractéristiques nécessaires pour être identifié au Shiloh.

 

En outre, les chrétiens croient que le Shiloh est une prophétie au sujet du Messie, intéressant lorsque nous nous tournons vers la consultation des références rabbiniques antiques nous trouvons que les rabbins ont aussi cru que le Shiloh est le Messie.

 

Le Targum Pseudo Jonathan:

"Le roi et les gouverneurs ne s'écarteront pas de la maison de Juda... jusqu'à ce que le Roi Messie vienne"

 

Le Targum Jérusalem:

"Les rois ne s'écarteront pas de la maison de Juda... jusqu'à la venue du Roi Messie..."

 

Le Targum Onkelos:

"La transmission du domaine ne s'écartera pas de la maison de Juda, ni les scribes des enfants de ses enfants, jusqu'à ce que le Messie vienne"

 

Le Talmud Babylonien, Sanhedrin 98b, Rabbi Johanan:

"Le monde a été créé pour le Messie, qu'elle est le nom de ce Messie? L'école de Rabbi Shila dit son nom est Shiloh, parce qu'il écrit au sujet de lui; 'jusqu'à ce que Shiloh vienne'."

 

Ceci démontre que les chrétiens n'ont rien innové en regardant le Shiloh comme devant être le Messie. Et Jésus étant contrairement à Mahomet, le Messie. Mahomet ne peut pas être le Shiloh, plutôt c'est Jésus qui est le Shiloh.

 

 

En conclusion, rajoutons que le Shiloh est un mot hébreu qui se traduit par « le Pacifique »... No comment.

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

10/08/2010

Un prophète qui ne sait pas lire

« Mohammed dans Esaïe 29:12 » (Un prophète qui ne sait pas lire)

 

Un musulman que nous appelerons M.A. fait plusieurs réclamations pour arguer que Mohammed est prévu dans la Bible. Une de ces réclamations est qu' Esaïe 29:12; est une prophétie au sujet de Mohammed. Voyons ses mots:

 

Esaïe 29:12

 

Le prophète Isaïe, parlant de la révélation d’un document:

“On le donne alors à celui qui ne sait pas lire en disant: Lis donc ceci. Il répond: je ne sais pas lire.”

Cette prophétie ne s’accorde avec aucun prophète de la Bible.

Des siècles plus tard, cependant, elle se réalisera, mot pour mot avec Mohammad(pbsl), confirmé encore par le Coran S7V157.

 

 

Plusieurs choses sont à dire.

 

Premièrement pour pouvoir affirmer qu'Isaïe 29:12  fait référence à Mohammed, M.A. assume que Mohammed était illettré, seulement ceci n'est pas réellement exact selon les sources musulmanes.

 

 

Des hadiths sahih (authentiques) indiquent:

 

Rapporté par Ursa,

Le Prophète ECRIVA le (contrat de mariage) avec Aisha alors qu'elle avait six ans et consomma son mariage avec elle alors qu'elle avait neuf ans et elle resta avec lui durant neuf années (c.-à-d. jusqu'à sa mort). Sahih Bukhari, Volume 7, Book 62, Number 8

 

D'après Anas bin Malik,

Un jour, le Prophète ECRIVAIT une lettre, ou avait l'idée d'écrire une lettre. Il a été dit au Prophète qu'ils ne liraient pas les lettres à moins qu'elles aient été scellées. Ainsi le prophète a obtenu un anneau argenté avec "Muhammad l'Apôtre d'Allah" gravé dessus. J'étais en train d'observer son blanc (de l'anneau) scintillez sur la main du prophète. Sahih Bukhari, Volume 1, Book 3, Number 65

 

D’après Al-hariri' ibn `Azib (qu'Allah soit satisfait de lui),

Lorsque le Prophète (pbAsl) conclut avec les polythéistes la trêve d'Al-Hudaybiya, `Alî ibn 'Abî Tâlib se mit à consigner par écrit les conditions de l'arrangement; et il écrivit: "Voici à quoi souscrit Muhammad, l’Envoyé d'Allah". - "Nous n'acceptons pas cette rédaction, déclarent les infidèles, car si nous savions que tu es bien l'Envoyé d'Allah, nous ne t'aurions pas combattu". - "Efface-le", dit le Prophète à `Alî. - "Par Dieu! répondit ce dernier, je ne l'effacerai jamais". Le Prophète (pbAsl) effaça alors de sa propre main les mots contestés. Une des conditions inscrites fut que les musulmans entrent à La Mecque pourvu qu'ils la quittent après trois jours et qu'ils ne portent en entrant aucune arme sauf les Julubbân. Comme je demandai à 'Abû 'Ishâq ce que signifie le mot Julubbân, il me répondit: "Il s'agit du fourreau et de son contenu".Sahih Muslim numéro 1035 (Un Hadith semblable est trouvé chez Bukhari)

[Note: Si Mohammed a su quels mots il fallait effacer, c'est qu'il a pu les lire]

 

D'après Said bin Jubair,

Ibn 'Abbas dit, "Jeudi! Quelle (grande chose) a eu lieu Jeudi!" Alors il commença à pleurer jusqu'à ce que ses larmes aient mouillé les graviers de la terre. Puis il dit, "Jeudi où la maladie de l'Apôtre d'Allah s'est aggravée et (où) il a dit," Cherchez-moi de quoi écrire, de sorte que je puisse ECRIRE quelque chose pour vous après quoi vous ne vous égarez jamais."... Sahih  Bukhari, Volume 4, Book 52, Number 288

 

Des hadiths semblables peuvent être trouvés aux références suivantes:

Sahih Bukhari, Volume 4, Book 53, Number 393

Sahih Bukhari Volume 9, Book 92, Number 468

Sahih Bukhari, Volume 4, Book 59, Number 716

Sahih Bukhari, Volume 4, Book 59, Number 717

Sahih Bukkari, Volume 7, Book 70, Number 573

 

Ces différents rapports, montre que Mohammed savait lire. En réalité, cette prétention que Mohammed est illettré, est issue d'une mauvaise compréhension du terme ummy, que l'érudit musulman Mohammed Talbi explique:

 

« Contrairement à la légende, née de soucis faussement apologétique, c’était un homme [Mohammed] cultivé et lettré. On lisait la bible dans sa belle famille. Point besoin de rencontrer un moine au cours d’un voyage en Syrie pour être initié au judéo-Christianisme. Le qualificatif d’Ummi que lui donne le Coran, et que la tradition a interprété dans le sens d’ « illettré », signifie qu’il était « le prophète des nations » (VII, 157-158), de toutes les nations, contrairement aux prophètes d’Israël qui l’avaient précédé, y compris jésus, tous envoyé au peuple élu, dans une mission préparatoire anticipant l’universalité, pour transmettre le message du monothéisme. Le Coran (III, 20) confirme cette interprétation : « Dis à ceux qui ont reçu le livre, et au Ummiyyîn. » « Ceux qui ont reçu le livre » sont de toute évidence les juifs et les chrétiens. Qui sont les Ummiyyîn ? Ce sont de tous les autres, toutes les nations non juives, … Muhammad est justement le messager envoyé aux Ummiyyîn : « c’est lui qui a envoyé parmi les Ummiyyîn un messager des leurs, qui leur récite Ses versets, les purifie, leur enseigne le Livre et la sagesse, alors qu ‘auparavant ils étaient dans un égarement évident » (LXII, 2). Le sens d’ummi est donc ainsi bien établi. Il ne signifie en aucune manière « illettré ». il désigne les goïm ou les gentils, c’est à dire toutes les nations non juives qui n’avait pas encore reçu de Livre révélé. Muhammad, le Nabî Ummî, est donc le prophète de toutes les nations. Mohamed Talbi Universalité du Coran Ed : Acte sud cool « le souffle de l’esprit » pages 10 à 12

 

Et l'argumentation de M.A. de fondant sur deux points, dont l'un est que Mohammed est illettré, l'autre qu'Isaïe, fait prédiction d'un prophète illettré. Même, si il était correcte qu'Isaïe annonce un prophète illettré, Mohammed serait exclu à la prétention d'être ce prophète, étant donné que celui-ci, n'était pas illettré, mais lettré.

 

Deuxièmement, lorsque nous lisons le contexte d'Isaïe 29:12, nous constatons qu'il n'y a en ce passage, aucune prévision d'un futur prophète, plutôt il s'agit de l'annonce d'une punition sur Israël:

 

3 Je t'investirai de toutes parts, Je te cernerai par des postes armés, J'élèverai contre toi des retranchements. 

4 Tu seras abaissée, ta parole viendra de terre, Et les sons en seront étouffés par la poussière; Ta voix sortira de terre comme celle d'un spectre, Et c'est de la poussière que tu murmureras tes discours. Isaïe 29:3-4

 

 

Ici, en tant qu'élément de punition, nous lisons que Dieu emportera la capacité de lire (comprendre) les mots de Dieu car ils ont désobéi au Seigneur. Les versets suivants énoncent que les prophètes seront mis en état d'assoupissement, ne pouvant ainsi plus recevoir de révélation de Dieu:

 

9 Soyez stupéfaits et étonnés! Fermez les yeux et devenez aveugles! Ils sont ivres, mais ce n'est pas de vin; Ils chancellent, mais ce n'est pas l'effet des liqueurs fortes. 

10 Car l'Éternel a répandu sur vous un esprit d'assoupissement; il a fermé vos yeux, - les prophètes; il a voilé vos têtes, - les voyants.

11 Toute la révélation est pour vous comme les mots d'un livre cacheté Que l'on donne à un homme qui sait lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne le puis, Car il est cacheté;

12 Ou comme un livre que l'on donne A un homme qui ne sait pas lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne sais pas lire.

13 Le Seigneur dit: Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres; Mais son coeur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine. Isaïe 29:9-13

 

Le livre, et la personne qui ne sait pas lire, sont donc présentés en tant qu'image:

 

Ou COMME un livre que l'on donne A un homme qui ne sait pas lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne sais pas lire.

 

Le passage indiquant que Dieu met dans un état de sommeil profond les personnes concernant les sujets spirituels, de sorte que sans se soucier et se croyant bien informés, ils ne puissent lire (comprendre) ce que signifie les mots de Dieu.

 

Ainsi, nous sommes en présence d'un jugement sur Israël pour les fautes qu'ils ont commis. Il ne s'agit nullement, d'une prophétie sur l'arrivé d'un quelconque prophète.

 

Toutefois, si nous convenons aux mots de M.A. voulant qu'Isaïe 29:12 est une prévision de Mohammed. Nous devons en conclure, que nous ne pouvons pas suivre Mohammed étant donné, que celui-ci a un coeur loin de Dieu, et rends des cultes qui ne sont pas selon la volonté de Dieu, mais qui sont inventés par les hommes.

 

Pour résumer,

 

 - M.A. supposait qu'Isaïe annonçait la venue d'un prophète,

 - Cependant Isaïe, n'annonce aucun prophète, plutôt Isaïe annonce une punition sur Israël.

 - M.A. supposait que Mohammed était illettré,

 - Cependant Mohammed, n'est pas illettré selon plusieurs hadiths sahih.

 

En conclusion, Isaïe 29:12, ne contient aucune prédiction au sujet de Mohammed, si malgré tout, certains seraient persuadés qu'il s'agirait ici d'une prédiction au sujet de Mohammed, ceux-ci devraient en conclure qu'il ne faut pas suivre Mohammed.

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

07/08/2010

Témoins de la crucifixion

Témoins de la crucifixion

Le coran affirme que la crucifixion de Jésus n'était qu'un faux semblant et qu'aucun disciple n’était témoin oculaire de cette crucifixion.

Coran 4 :157-158 « et à cause de leur parole: «Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah»... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué, mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage. »

 

Démontrons qu'il y avait bien des proches de Jésus (donc des personnes capables de le reconnaître !) qui étaient témoins de la scène : des disciples, des femmes de son entourage et sa mère !


« La cohorte, le tribun, et les huissiers des Juifs, se saisirent alors de Jésus, et le lièrent. Ils l'emmenèrent d'abord chez Anne; car il était le beau-père de Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là. Et Caïphe était celui qui avait donné ce conseil aux Juifs: Il est avantageux qu'un seul homme meure pour le peuple. Simon Pierre, avec un autre disciple, suivait Jésus. Ce disciple était connu du souverain sacrificateur, et il entra avec Jésus dans la cour du souverain sacrificateur; mais Pierre resta dehors près de la porte. L'autre disciple, qui était connu du souverain sacrificateur, sortit, parla à la portière, et fit entrer Pierre. » Jean 18:12-16

Dans ces versets, Pierre et un autre disciple ont suivi Jésus. Dans la suite, on nous montre ce que ces disciples ont vu, et nous indique la présence d’autres disciples :

Alors il le leur livra pour être crucifié. Ils prirent donc Jésus, et l'emmenèrent. Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha. C'est là qu'il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu. Pilate fit une inscription, qu'il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue: Jésus de Nazareth, roi des Juifs. Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville: elle était en hébreu, en grec et en latin. Les principaux sacrificateurs des Juifs dirent à Pilate: N'écris pas: Roi des Juifs. Mais écris qu'il a dit: Je suis roi des Juifs. Pilate répondit: Ce que j'ai écrit, je l'ai écrit. Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d'un seul tissu depuis le haut jusqu'en bas. Et ils dirent entre eux: Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. Cela arriva afin que s'accomplît cette parole de l'Écriture: Ils se sont partagé mes vêtements, Et ils ont tiré au sort ma tunique. Voilà ce que firent les soldats. Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. Jésus, voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. Jean 19:16-27

Le soleil s'obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu. Jésus s'écria d'une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira. Le centenier, voyant ce qui était arrivé, glorifia Dieu, et dit: Certainement, cet homme était juste. Et tous ceux qui assistaient en foule à ce spectacle, après avoir vu ce qui était arrivé, s'en retournèrent, se frappant la poitrine. Tous ceux de la connaissance de Jésus, et les femmes qui l'avaient accompagné depuis la Galilée, se tenaient dans l'éloignement et regardaient ce qui se passait. Luc 23:45-49

Nous avons donc des disciples, des femmes de l'entourage de Jésus et sa mère.  Toutes ces personnes ont bien reconnus Jésus, ce n'était donc pas un faux semblant.

 

Le débat est ouvert.

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/08/2010

La terre est plate

Selon le coran, la Terre est plate...

Pour preuve cet extrait de la sourate 18 du coran :

 

Coran 18:

83. Et ils t'interrogent sur Zul-Qarnayn. Dis : " je vais vous en citer quelque fait mémorable." 

86. Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse, et, auprès d'elle il trouva une peuplade [impie].

90. Et quand il eut atteint le Levant, il trouva que le soleil se levait sur une peuplade à laquelle Nous n'avions pas donné de voile pour s'en protéger.

 

L’auteur du coran voit dans le Couchant et le Levant des lieux géographiques bien précis et distants. L'auteur parle de fait et non d'une parabole, l’auteur ne peut donc pas être Dieu.

 

 

Le terme "Couchant" est faux. Le Coran dit "Maghriba chamsi" qui veut dire "le coucher du Soleil".   Atteindre le coucher du Soleil, c'est atteindre l'endroit où il se couche et non partir vers l'Ouest.

 

Certains musulmans font fi de la traduction exacte du coran et affirment que cet extrait parle des conquêtes de Cyrus II.  Le problème est que Cyrus II n'a pas vraiment de rapport avec le nom Dhul-i-qarnay (qui signifie Bicornu), n'a de toutes façons pas atteint la limite Est et n'a pas construit de mur contre Gog et Magog.

A peine dit cela, d'autres musulmans affirment qu'il s'agit d'Alexandre le Grand qui, lui, a bien construit un mur et portait bien des cornes... Le problème est qu'il n'est pas parti vers le couchant, mais vers le levant.  De plus, les cornes de son casque sont celles du dieu Haman car il se prenait pour le fils de ce dieu. Etrange que Allah, qui critique les polythéiste et associateurs, raconte les faits d'un infidèle.

 

 

 

Que dit la Bible ?

Lisons ce que le prophète Esaïe a écrit au chapitre 40 verset 22 au 8e siècle avant Jésus-Christ. Pour rappel, le premier scientifique a avoir évoqué la rondeur de la terre est Pyhtagore au 6e siècle avant JC.

 

Esaïe 40:22: hayyöšëb `al-Hûg hä´äºrec

Traduction Douay : It is he that sitteth upon the globe of the earth  (C'est lui qui est assis au-dessus du globe de la terre)

Le terme Hûg (prononcé chuwg) apporte la notion de rondeur. La plupart des traducteurs a utilisé le mot cercle, mais un cercle n’est pas une forme géométrique à 3 dimensions. Ces traducteurs auraient du donc traduire par disque, mais ne l’ont pas fait... Le terme cercle est beaucoup plus large, mais apporte clairement la notion de rondeur de la terre.

Deux considérations :

- Prenez un crayon et dessinez la terre : que ferez-vous ? Un cercle

- Si vous faites un cercle en 3 dimensions, vous pouvez obtenir une sphère aplatie comme la terre.

10:30 Écrit par Islamator dans Général | Lien permanent | Commentaires (55) |  Facebook |