13/09/2010

Asma bint Marwan

Voici quelques hadith et autres sources qui permettront de comprendre qui est le prophète que tous les musulmans du monde vénèrent :

(Aba Dawud Livre 38, 4348)

"Puis la poétesse Asma bint Marwan, mère de 5 petits enfants, écrivit une poésie critiquant les Arabes pour avoir laissé Mahomet assassiner un vieil homme. Apprenant ses dires, Mahomet questionna : «N’y aurait-il donc personne pour me débarrasser de la fille de Marwan ?» Umayr ibn Adi, un musulman (aveugle ?) se porta volontaire et poignarda la malheureuse dans son lit, alors qu’elle donnait la tétée à son plus jeune enfant.(Sirat Rasul Allah). Lorsque, pris de remord, Umayr exprima ses craintes d'être puni de ce meurtre par Allah, Mahomet le rassura en lui disant que «Même deux chèvres ne se disputeraient pas pour cela». Il dit aussi : "Oh sois témoin, aucune revanche n'est payable pour son sang !"

 

(Waqidi , Livre des expéditions 10).
Vers le cinquième jour du mois de ramadan , il y eut l’assassinat de Asma bint Marwan , une femme...
Elle offensait et provoquait le parti musulman. A cause de cela , Umayr annonça qu’il allait la tuer , dès que le prophète rentrait de Badr.
Ainsi , la nuit , il se faufila chez elle pendant que ses enfants dormaient autour d’elle. Le plus jeune était encore accroché à son sein. Avec le sabre , il la transperça.
Pour la prière du matin , il était déjà de retour à Médine. Muhammad lui demanda aussitôt s’il l’avait tuée. Il avait peur de la question. Ensuite , il fut tout de suite rassuré.

 

(ibn Sad , Tabaqat 2/30-1).
Puis advint le raid d'Umayr ibn Adi ibn Kharashah al Khatmi contre Asma bint Marwan , des Banu Umayyah ibn Zayd , quand il restait cinq nuits au mois de ramadan , au début du dix-neuvième mois de l'Hégire de l'apôtre d'Allah. Asma était la femme de Yazid ibn Zayd ibn Hisn al Khatmi. Elle avait coutume de dénigrer l'islam , s'offenser le prophète et de pousser les gens contre lui581 . Elle composait des poèmes. Umayr ibn Adi alla à sa rencontre de nuit , entra chez elle. Ses enfants dormaient autour d'elle. Il y en avait même un qui pendait à sa poitrine , qu'elle allaitait. Il la chercha de sa main , car il était aveugle582 , et écarta l'enfant. Il plongea son sabre dans sa poitrine jusqu'à ce qu'il ressorte dans le dos.
Ensuite , il fit la prière du matin à Médine avec le prophète.
L'apôtre d'Allah lui dit:
-As-tu assassiné la fille de Marwan?
Il dit:
-Oui. Dois-je faire autre chose?
Il dit:
-Non. Deux chèvres ne se cogneront pas pour elle.
C'est une formule qui fut entendue pour la première fois provenant de l'apôtre d'Allah.
L'apôtre d'Allah appelait Umayr "le voyant" 583 .

 

(ibn Hisham , Conduite de l'envoyé d'Allah 995-6).
Elle faisait partie des Banu Umayya ibn Zayd. Quand Abu Afak a été assassiné , elle a témoigné de sa colère. (...) Critiquant l’islam et ses fidèles , elle disait:
Enculés de Banu Malik et al Nabit
et de Awf et enculés de Khazraj584
Vous obéissez à un chef qui n’est même pas de chez vous.
(...)
Espérez-vous quelque chose de positif de lui
Après le meurtre de vos chefs?
Comme un homme affamé attendant la soupe du cuisinier?
N’y a t-il aucun homme d’honneur qui voudrait l’attaquer par surprise
et briser ainsi les espoirs de ceux qui espèrent tant en lui.

Quand l’apôtre entendit ce qu’elle avait dit , il déclara:
-Qui voudrait me débarrasser de la fille de Marwan?
Umayr ibn Adiy al Khatmi qui était avec lui l’entendit et la nuit-même il alla dans sa main et la tua.
Le matin , il revint voir l’apôtre et le dit ce qu’il avait fait.
-Tu as aidé Allah et son apôtre , ô Umayr!
Quand j’ai demandé si j’allais porté sur le moi les conséquences de cet acte , l’apôtre déclara:
-Deux chèvres ne se taperont pas la tête pour elle.
Et Umayr rentra chez lui.

 

Les effets de l’assassinat d’Asma.
(ibn Hisham , Conduite de l'envoyé d'Allah 996).
Ensuite , il y eut une grande émotion parmi les Banu Khatma , le jour de l’affaire de Asma bint Marwan. Elle avait cinq fils , et quand Umayr vint les voir de la part de l’apôtre , il leur déclara:
-J’ai tué Asma bint Marwan , ô fils de Khatma. Affrontez-moi si vous le voulez , ne me faites pas attendre!
C’est ce jour où l’islam est devenu puissant parmi les Banu Khatma ; avant , c’étaient le musulmans qui devaient cacher leur état.
Le premier d’entre eux qui accepta l’islam fut Ummayr ibn Adiy , appelé “le lecteur , puis Abdullah ibn Aws et Khuzayma ibn Thabit. Le jour après l’assassinat de Bint Marwan , les hommes des Banu Khatma devinrent musulmans , parce qu’ils avaient vu la puissance de l’islam.

 

 

Alors prophète ou dictateur militaire ? Chacun jugera...

 

 

09/07/2010

Le coran et les hadiths ont été modifiés

A-t-on modifié le Coran ?

Les éléments les plus anciens que nous possédions sur la vie de Muhammad ont été écrits par Ibn Ishaq seulement en 750 ... mais son travail a été perdu, et n’est disponible que par morceaux dans une recension plus tardive de Ibn Hisham qui est mort en 834, soit deux cents ans après la mort de Mohammed. On dit qu’il y a six recueils corrects et authentiques de traditions Hadith sur la vie de Mohammed... mais ils ne datent que de deux à trois siècles aprés sa mort (leurs auteurs sont morts entre 870 et 915). Et un critique du dixième siècle a souligné la faiblesse de deux cents traditions incorporées dans les recueils de Muslim et Bukhari, qui pourtant passent pour sérieux

Dans son étude classique, "On the Development of Hadith", Goldziher a démontré qu’un vaste nombre de traditions Hadith, acceptés même dans les recueils musulmans les plus rigoureusement critiques, étaient des faux complets de la fin du 8ème et du 9ème siècle et, en conséquence, que les chaînes de transmission (isnads) qui les étayaient étaient totalement fictives.

Même le texte du Coran doit être considéré comme suspect.

Quand les premières citations du Coran apparaissent sur des pièces de monnaie et des inscriptions, vers la fin du septième siècle, elles montrent des divergences par rapport au texte canonique. Celles-ci sont insignifiantes du point de vue du contenu, mais le fait qu’elles apparaissent dans des contextes aussi formels que ceux-là ne colle pas avec la notion selon laquelle le texte avait déjà été fixé. Il faut dire que le Coran écrit actuel n'est pas l'oeuvre de Muhammad ; il a été compilé après sa mort selon le gré de divers personnages. En conséquence, il a existé plusieurs Corans dont le contenu et l'organisation des versets étaient totalement différents. Celui qui est considéré comme LE Coran est celui d'Uthman (644-656), un calife despotique qui a détruit toutes les sources antérieures (Umar et Abû Bakr avaient aussi fait disparaitre de nombreuses versions auparavant).

Alors que les Musulmans modernes peuvent être liés par une position intenablement conservatrice, les érudits musulmans des premières années étaient bien plus flexibles, réalisant que des parties du Coran étaient perdues, perverties, et qu’il y avait plusieurs milliers de variantes qui rendaient impossible le fait de parler du Coran unique. Et ils savaient que les Corans compilés par les secrétaires particuliers de Mohammed étaient différents de celui d'Othman. Dans les premiers siècles de l'Islam, beaucoup d'ouvrages furent écrits, qui relevaient des différences entre les Corans existants ; et bien qu'Othman affirmait et inscrivait une seule version, il fallut des années pour que les savants islamiques reconnaissent ce livre, et le propagent dans le monde islamique. Voici les noms des sept livres importants et notables qui furent écrits par les savants, à propos des différences entre les Corans :

- Le "livre de la différence des livres" (les Corans de Médine, de Koufféh et de Bassora ) écrit par Kassâeï.
- Le "livre de la différence des livres", écrit par Khalaf.
- Le "livre de la différence des habitants de Koufféh, de Bassora, et de Damas en matière des livres", écrit par Farrâ.
- Le "livre de la différence de Mossahéf", écrit par Ibn Davoud Sédjestani.
- Le "livre de Madaéni sur la différence des livres", écrit par Madaéni.
- Le "livre de la différence des livres de Damas, Hédjaz et l'Irak", écrit par Ibn Amér Yahsébi
- Le "livre de Mossahéf", écrit par Mohammad Ibn Abd al Rahaman Isphahanï.

Quelles étaient les différences de Corans entre les secrétaires de Mohammed et celui d'Othman ?

-Le Coran d'Imam Ali : il fut ordonné en fonction des dates des révélations et contient un relevé des versets abrogatifs et abrogés (les versets qui se contredisent).

-Le Coran d'Abd Allah Ibn Massoud : Fazl Ibn Châsan disait que le nombre et l'ordre des sourates différaient considérablement de ceux du Coran d'Othman, car dans le coran d'Ibn Massoud, il n' y a que cent dix sourates. Les noms de beaucoup de sourates étaient plus longs que ceux du Coran d'Othman. Il n'y avait deux sourates nommées "Sadjdéh" (prosternation). Il y avait quelques sourates supplémentaires, comme "Havâmime" ou "Mossabahât" dans le coran et qu'on ne trouve pas ailleurs. Certains versets différaient, surtout dans la sourate "Va al Assre" qui disait ceci : "J'en jure par l'heure de l'après-midi, l'homme travaille à sa perte. Tu en excepteras ceux qui croient et pratiquent les bonnes oeuvres, qui recommandent aux autres la vérité et la patience !"

-Le Coran d'Abi Ibn Kab : L'ordre des sourates était différent. Selon Fazl Ibn Ghasan le livre commencait par "Fatéhat al Kétab" (l'ouverture du livre), "Bagharéh" (la vache), "Néssâ" (les femmes), "Allé Omran" (la famille Omran), "Anâm" (les bienfaits), "Eerâf" (le purgatoire), "Maédéh" (la table), "Anfâl" (les surestimations), "Davoud" (David), "Tahâr" (les propres), "Insân" (l'homme), "Nabi Aliéh al Salam" (le missionnaire auquel salut), "Hai Ahl al Kétab" (les gens du livre)... ( Selon Al Féhreste -La liste d'Ibn Nadime Page 46). La sourates "Younesse" (Jonas) était absente. Les sourates n'atteignaient pas les 116 et un bon nombre n'existaient pas du tout dans le Coran d'Othman; comme les sourates "Davoud" (David), "Tahâr" (les propres), "Nabi Aliéh al Salâm", etc...

Ainsi comme l'affirmera l'Imam Ja'far qui ne mâchait pas ses mots, "le véritable Coran n'existe pas !" Selon As-Suyuti (mort en 1505) Ibn ’Umar al Khattab aurait dit :"Que personne d’entre vous ne dise qu’il a acquis le Coran entier, car qu’en sait-il ? Beaucoup du Coran a été perdu ! Alors qu’il dise : J’ai acquis ce qui était disponible. " (As-Suyuti, Itqan, partie 3, page 72).-----> Cela indique bien que le Coran ne nous a pas été retransmi dans son intégralité. L’Imâm Al-Bukhârî et Ibn Jarîr disent que, selon Ubayy Ibn Ka`b et Anas b. Malik, ces paroles ont été révélées dans la Sourate 102 "At-Takâthur" (La course aux richesses) : "le Prophète (paix et bénédiction d’Allâh sur lui) a dit : 'Si le fils d’Adam avait deux vallées de richesses, il souhaiterait que lui en fût échue une troisième. Rien ne peut remplir le ventre du fils d'Adam sauf la terre (= la mort), mais Dieu revient vers celui qui revient à Lui' ...".-----> Pourtant on ne retrouve plus ce passage dans la sourate 102 (qui ne contient que 8 versets) du coran actuel. Il a donc été enlevé. On rapporte qu'un homme récitait le Coran en compagnie de l'Imam Ja'far. Le narrateur dit qu'il entendit certains versets, durant la récitation, qui ne correspondaient pas à des versets reconnus. L'Imam Ja'far dit à la personne qui récitait : "Ne récite pas de cette manière. Récite comme les gens jusqu'à ce que le Mahdi (le Messie) arrive. Quand le Mahdi arrivera, il récitera le véritable Coran et le Coran compilé par Ali, sera de nouveau ramené !" (Usul Kafi: 2.622) -----> Cela indique bien que les versions du Coran postérieures à celles d'Ali sont considérées comme défectueuses. Selon Jabir, l'Imam Baqir aurait dit : "Personne ne peut affirmer avoir rassemblé tout le Coran tel qu'il a été révélé par Allah, si ce n'est un menteur. Les seules personnes à avoir entièrement compilé et appris par cœur le véritable Coran étaient Ali ibn Abi Talib et les Imams qui lui ont succédé !" (Usul Kafi: 1:228 ) -----> Les Chiites le confirment : "Celui qui a compilé le Coran véritable c'était Ali ibn alit tabib !" (A noter qu'ils estiment aussi que les versets relatifs à Ali ont été supprimés par Uthman, le calife imposteur anti-Chiites) Selon As-Suyuti, Aïsha, l’épouse favorite de Mohammed, aurait dit : "Du temps du Prophète, la sourate des Parties faisait deux cents versets à la lecture. Quand Uthman édita les copies du Coran, seuls les versets actuels furent enregistrés !" (73). Selon As-Suyuti aussi, Uba Ibn Ka’b, l’un des grands compagnons de Muhammad, aurait demandé à l’un des Musulmans, "Combien y a-t-il de versets dans la sourate des Parties ?" Le Musulman dit : "Soixante-treize versets." Uba Ibn Ka’b lui raconta : "Autrefois il était pratiquement égal à la sourate de la Vache (environ 286 versets) et comprenait le verset de la lapidation". L’homme demanda : "Qu’est-ce que le verset de la lapidation ?" Uba Ibn Ka’b dit : "Si un vieil homme ou une vieille femme commettait l’adultère, lapidez-les à mort." Au sujet de ce verset disparu, Ibn Majah a rapporté les paroles de Aisha qui disait : "Le verset relatif à la lapidation et à l'allaitement (9, 8a) est venu et sa feuille se trouvait sous mon lit : aussi, quand l'envoyé de Dieu mourut, et que nous fûmes occupés par les détails entourant sa mort, un animal domestique entra et dévora la feuille." -----> Les textes historiques confirment effectivement que les anciens musulmans lapidaient les personnes adultères, suivant en cela ce qui était écrit dans un verset dont on n'a plus retrouvé la trace depuis. Au sujet du verset 6 de la sourate 33 "Les confédérés" ("...Pour les croyants le Prophète a priorité sur eux-mêmes; et ses épouses sont leurs mères."), Uthman dit que le texte d'Ubai b. Ka'b comportait : "Pour les croyants le Prophète a priorité sur eux-mêmes ; et il est un père pour eux et ses épouses sont leurs mères."

07/07/2010

Corruption dans la Bible ?

Pourquoi n'y at-il pas d'énoncé clair sur la corruption de la Bible dans le Coran?

Le Coran prétend être un livre complet, un livre très détaillée et une explication de tout, où rien n'est omis (cf. sourates 6:38; 6:114; 6:126; 10:37, 12:11
; 16:89).

Par conséquent, nous nous attendons à trouver un verset du Coran disant explicitement que les textes de la Torah et l'Evangile sont falsifiés, puisque le Coran prétend ne rien avoir oublié. Cependant, nous ne trouvons jamais un tel verset dans tout le Coran.

En fait, les musulmans ont jusqu'ici été incapables de produire un seul verset qui dit clairement que le texte de la Torah et l'Evangile ont été falsifiés. Les propagandistes musulmans spéculent et extrapolent certains versets tels que 5:14; 5:48; 3:78; 2:75-79, qui n'a jamais dit d'une manière évidente que la Torah et l'Evangile sont falsifiés. En outre, ces versets, une fois correctement lu, s'avérent être une confirmation de l'authenticité de la Torah et l'Evangile.

Une question pour les musulmans: Pourquoi Allah n'annonce-t-il pas explicitement et clairement que le texte de la Torah et l'Evangile ont été falsifiés, surtout lorsque c'est un sujet de discussion important dans la région musulmane et la polémique chrétienne?

Autre question: les musulmans disent souvent à la fin de leurs articles que Dieu a plus de connaissances (par exemple, «Allah sait mieux»). Si tel est le cas, alors pourquoi avez-vous affirmé avec férocité une telle chose que Dieu n'a pas dit à tous dans le Coran? Êtes-vous plus érudit qu'Allah?

Plutôt que de faire des réclamations exagérées, et attribuer des choses à Allah qu'il n'a pas dit, les musulmans doivent écouter ce que le Coran dit vraiment de la Torah et l'Evangile.
Toutefois, ce qui conduit à la conclusion que le Coran n'est pas de Dieu.

 

 

05/07/2010

La trinité farfelue du coran

La trinité selon le coran

 

Dans plusieurs passages, le Coran parle spécifiquement contre "une sorte de trinité" [par exemple, Sourate 5:72-73 et 5:116-118] et de croire en elle est censée être l'un des pires péchés que vous pouvez commettre [= shirk=associer d'autres dieux à Allah] et c'est si mal qu'il conduit avec certitude au feu de l'enfer sans issue [5:72].

Les chrétiens croient que la doctrine de la Trinité est clairement fondée sur la révélation biblique seulement. Chaque chrétien raisonnable sera d'accord qu'il a fallu un certain temps de réflexion théologique sur cette révélation avant que l'Église n'en vienne à une doctrine clairement formulée, mais cette doctrine est fondée sur la Bible et rien d'autre.

Mais même s'il s'agissait d'une corruption et non de la révélation biblique, - ou d'une doctrine fondée sur une corruption de la Bible - la doctrine de la Trinité a été finalement et clairement formulé environ en 325 AD au Concile de Nicée dans le Credo de Nicée. Depuis lors, il a été très médiatisé et est toujours le même aujourd'hui. Cela signifie en particulier que la doctrine de la Trinité a été clairement énoncée environ 300 ans avant Mahomet et l'apparition du Coran.

Pour toute religion, il est évidemment d'une importance capitale d'être précis sur la nature de Dieu. Par conséquent, si c'était l'intention de Dieu de corriger les aberrations et les corruptions chrétiennes hérétiques de la vraie compréhension de lui-même par cette nouvelle révélation à travers le Coran, pourquoi le Coran l'exprime-t-il si affreusement mal? Pourquoi le Coran est-il tellement préoccupé de condamner un "tri-théisme de Dieu, Marie et Jésus" (auquel aucun chrétien ne croit de toute façon), au lieu de clarifier l'erreur en ce qui concerne la vraie doctrine chrétienne étant la «Trinité de Dieu le Père,
Fils et du Saint Esprit "? Pourquoi condamner quelque chose qui est tout aussi blasphématoire pour les chrétiens comme il est pour les musulmans? L'Eglise chrétienne n'a jamais cru en cela.

Il semble y avoir quelques traces de l'existence d'un groupe hérétique qui croyait que Marie était divine et qui existait en Arabie dans le 6e - 7e siècle.
Mais ils étaient un groupe très faibles et insignifiantes et il est très difficile d'obtenir plus de détails à leur sujet. Il y a quelques informations à leur sujet dans le livre "Dieu est Un dans la Sainte Trinité» par Boutros Zacharie. Mais par rapport à l'ensemble de la chrétienté qui a été la religion dominante, ce groupe sectaire était négligeable et a été amener à disparaître rapidement.

La question que nous devons poser est: Pourquoi Dieu aurait-il choisi de parler dans sa révélation finale et universelle contre un groupe absolument insignifiant et hérétique tout en ignorant complètement la doctrine qui est au centre de la plus grande religion sur la terre [dans le temps de Mahomet et aujourd'hui] et
en même temps donner l'impression qu'il parle de corriger les erreurs des chrétiens?

Pourquoi le Coran met tant d'efforts à corriger les vues de certaines petites sectes hérétiques dont nous savons vraiment très peu, et ne répond pas à la véritable doctrine de l'Eglise chrétienne?

Cette observation est particulièrement étrange étant donné que ces hérésies ont déjà été dénoncées et corrigées par l'Église elle-même. Après tout, le Coran insistent d'être la dernière révélation - pourquoi ne traite-t-il pas et ne répond-il pas à la chose même qu'il a été supposé venir corriger?

Dieu était confus et mal informés sur la foi chrétienne qu'il voulait corriger? Je ne pense pas que le vrai Dieu pouvait plaider l'ignorance après avoir regardé cette doctrine chrétienne pendant 300 ans avant la révélation du Coran.

Il me semble, nous avons de nouveau que le choix entre une entrée Coran à partir d'une confusion ou un Dieu confondu Coran qui ne vient pas de la vérité et Dieu omniscient.

La première option est évidemment une pensée blasphématoire. Dieu est en effet l'Omniscient. Je ne peux que penser aux explications suivantes et raisonnables pour considérer cette «révélation confuse»:

# Le Coran a été changé et corrompu. Le Coran aurait corrigé la «véritable mais fausse doctrine chrétienne" avec des mots clairs, mais certaines mauvaises personnes [les chrétiens?] auraient modifié le Coran pour le rendre inefficace contre le christianisme.

# Le Coran est inchangé, mais il ne provient pas de la toute-connaissance de Dieu, mais d'une source qui n'avait effectivement pas été bien informée au sujet de la vraie doctrine de la Trinité.

Mais puisque le Coran est apparemment assez bien conservés, et Dieu n'est certainement pas confus, la seule explication raisonnable semble être que l'auteur n'a tout simplement pas été bien informé au sujet de la vraie doctrine chrétienne de la Trinité et la nature du Christ.
Il s'agit (à mes yeux) de l'explication la plus naturelle. Muhammad s'est prononcé contre une mauvaise incompréhension de la doctrine de la Trinité (qui peut ou pas être seulement la sienne). Il est normal d'être consterné. Il s'est élevé contre cette interprétation hérétique et a eu raison de le faire. Mais il n'a pas répondu au vrai christianisme. Sur cette base, je ne peux mettre en doute la sincérité de Mahomet en se prononçant contre cette idolatrie, mais je ne peux pas l'accepter comme parlant avec un message de Dieu. Muhammad avait une bonne connaissance de “ce qui ne peut pas être vrai”, mais il ne comprenait pas que ce que la Bible dit “est vrai”.

J'ai tendance à croireque le dernier alinéa est la meilleure explication de ces alternatives et qui sont énumérés ci-dessus, mais depuis que j'ai entendu une autre tout récemment, je veux l'inscrire par principe d'exhaustivité.

Cette autre possibilité est que Muhammad a bien compris la doctrine chrétienne, mais utilise la constitution d'un homme de paille qui est tellement plus facile à abattre que le véritable enseignement du christianisme:

Ridiculiser l'autre camp et gagner "la foule en liesse" comme disciples. C'est méthode à succès des hommes politiques qui disent que présenter de bons arguments est une perte de temps, parce que la plupart des gens ne seraient même pas capables de suivre un argument profond et puisque le vote d'un adepte inconditionnel vaut tout autant que le vote d'une profonde pensée unique [au moins dans une démocratie], alors allons-y pour la méthode qui fait appel aux masses. Et c'est malheureusement ce que l'on appelle «faire tomber les hommes de paille" comme tout le monde peut observer tous les jours à la télévision. Et étrangement, beaucoup de musulmans disent aujourd'hui que leur doctrine de Dieu est vraie parce qu'elle est plus facile que la "trop compliquée" doctrine de la Trinité. Mais la simplicité ou la complexité n'est pas un critère pour la vérité en soi.

A propos, utiliser des arguments d'homme de paille ne signifie pas que celui qui utilise un argument «stupide» est stupide lui-même [la plupart des politiciens sont intelligents], mais il montre qu'il estime que l'audience est assez stupide pour qu'il puisse s'en tirer.
Mais je ne buterai pas sur les arguments de l'homme de paille. Que ce soit délibérément ou par ignorance, l'islam n'a pas répondu au christianisme, mais a renversé un homme de paille qu'il a construit lui-même.

Néanmoins, comme je l'ai dit, je n'ai pas une aussi mauvaise impression de la personnalité de Mahomet et ne croit pas dans l'hypothèse de l' homme de paille.

J'affirme encore preuves à l'appui que le Coran présente une argumentation mal informée contre la doctrine chrétienne, ce que je ferai plus bas.

Le Coran dit:

5:72
Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : "En vérité, Allah c'est le Messie, fils de Marie." Alors que le Messie a dit : "Ô enfants d'Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur". Quiconque associe à Allah (d'autres divinités) Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs! .
5:73.
Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : "En vérité, Allah est le troisième de trois." Alors qu'il n'y a de divinité qu'Une Divinité Unique! Et s'ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d'entre eux.

5:116-117.
(Rappelle-leur) le moment où Allah dira : "Ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d'Allah? " Il dira : "Gloire et pureté à Toi! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire! Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.

Je ne leur ai dit que ce Tu m'avais commandé, (à savoir) : "Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur". Et je fus témoin contre eux aussi longtemps que je fus parmi eux. Puis quand Tu m'as rappelé, c'est Toi qui fus leur observateur attentif. Et Tu es témoin de toute chose.


Il me semble clair que l'auteur du Coran prétend que les chrétiens croyaient que Jésus et Marie sont deux autres dieux distincts qui sont élevés au rang de Dieu.

Le Coran se trompe sur la doctrine chrétienne en plusieurs points:

* Le Coran accuse les chrétiens de dire: “Dieu est l'
un des trois” [5:73], mais les chrétiens disent que “Dieu est un en trois”.

* Le Coran dénonce un "Tri-théisme" [trois dieux - 5:116,72,73], mais les chrétiens croient en (et que la Bible enseigne) "la Trinité" - un Dieu qui se révèle en trois personnes. Il n'y a qu'un seul Dieu et non pas “trois dieux”.

* Le Coran dénonce le groupe "tri-théiste" de "Dieu, Jésus et Marie" [5:116], mais la Trinité se compose de «Père, Fils et Saint Esprit».

* Le Coran donne l'impression que les chrétiens ont élevé Marie à un statut divin, mais aucun chrétien n'a jamais dit que Marie est quelque chose de plus qu'un être humain.
La Bible dit rien de tel. Toute vraie doctrine chrétienne est fondée sur la Bible comme la Parole de Dieu.

* Le Coran dénonce la «déification» qui est «élever un être humain à l'état d'un dieu", (qui je pense est le sens de «Prends-moi comme un dieu en dehors d'Allah" [5:116]), mais la Bible parle d'«incarnation» qui est «Dieu prenant la nature humaine en Jésus"

* Selon le coran les chrétiens disent: “Dieu est Jésus” [5:72], mais nous disons: “Jésus est Dieu”. C'est une différence subtile mais très importante.

Un autre enseignement de histoire de l'Église

L'Eglise dans l' “Empire romain chrétien” recourait à la force politique pour expulser les groupes hérétiques et donc ces groupes ont été poussés aux limites de l'Empire romain, et il se trouve que l'Arabie et le Moyen-Orient sont un endroit où un certain nombre de groupes hérétiques se sont "réinstallés". Cela pourrait expliquer le fait que Muhammad a vu tout au long de sa vie principalement des chrétiens hérétiques et a donc simplement répondu à ce qu'il a vu et non pas à ce que la grande majorité des chrétiens croyaient. Mais c'est là aussi une explication qui confirme l'origine humaine du Coran, car Dieu n'aurait pas été limité par les limites géographiques de Mohamme.

Le Coran ne s'aborde pas directement le christianisme. Au contraire, il choisit de répondre à certains enseignement hérétiques bizarres d'un groupe sectaire absolument insignifiant. Au miminum il faut s'étonner sur les priorités du Coran quant aux questions qu'il décide de traiter. Ce n'est pas ce à quoi l'on pourrait s'attendre d'une révélation finale avec une revendication de portée universelle.

Les musulmans ont développé de nombreuses raisons d'attaquer et de rejeter la Trinité. La plupart de ces raisons sont de quelque nature philosophique, de nombreux ont même essayer de réfuter la Trinité de la Bible. Que ces raisons soient valables ou non ne sera pas notre préoccupation en ce moment, mais il est évident que tout ce raisonnement est le raisonnement des musulmans et non pas le raisonnement du Coran. Le Coran ne donne qu'un certain nombre de déclarations niant certains faux enseignements, mais n'offre même pas un raisonnement sur la question du malentendu du tri-théisme, et certainement rien en ce qui concerne la doctrine de la Trinité. Le déni n'est pas la même chose que l'explication et la clarification.

16:64 Et Nous n'avons fait descendre sur toi le Livre qu'afin que tu leur montres clairement le motif de leur dissension, de même qu'un guide et une miséricorde pour des gens croyants.

En ce qui concerne la doctrine chrétienne de la Trinité, le Coran certainement n'a pas tenu ses engagements

 

 

 

03/07/2010

Bienvenue

Bienvenue,

Après Albator, Musclor, X-Or, Terminator, Dark Vador,...voici Islamator !

Islamator est un nouveau blog présentant les miracles du coran revus et corrigés.

On retrouve dans le Coran des emprunts, à la morale juive et chrétienne de la Torah et des évangiles, ainsi que de la morale générale de l'humanité, et des préceptes de l'ancienne société arabe. Il comprend également des textes inspirés de la pensée et des désirs personnels de Mahomet, des traditions et des moeurs du paganisme arabe, des légendes, des fables et des connaissances erronées. Quant à l'existence d'un archétype céleste de l'écriture sainte dont le Coran aurait été tiré, c'est une croyance que nous ne pouvons admettre car le Coran contient des textes sur la polygamie, la répudiation, la Guerre sainte, la vie conjugale de Mahomet, de son harem et du commérage de ses épouses.

Est-il la Parole de Dieu ou est-il une parole de Dieu ?, ou contient-il une partie de la Parole de Dieu?


Islamator vous expliquera tout.